Quand passer de la phase végétative à la floraison

De la phase végétative à la floraison - WeedSeedShop

De nombreux cultivateur novices se demandent quand faire passer leurs plantes de la phase végétative à la floraison. Malheureusement, il n’existe pas une réponse définitive à cela, mais tout dépend de nombreux facteurs différents. Pour tout savoir sur le sujet, continue ta lecture !

Certains disent que le sens du timing est la clef de toute réussite dans la vie. Je ne peux prétendre à rien en ce qui concerne la vie, mais la culture du cannabis c’est mon dada, et le timing est l’un des facteurs les plus importants.

Il est essentiel savoir quand : quand la lumière, quand l’obscurité, quand arroser, quand récolter et bien entendu, quand passer de la phase végétative à la floraison. Il est extrêmement fréquent que les nouveaux cultivateurs se demandent quand il est temps d’induire la floraison de leurs plantes de cannabis, et la majorité des informations disponibles sont vagues.

Il n’y a pas de règle stricte pour déterminer quand faire passer les plantes du stade végétatif à la floraison et tout dépend d’une série de facteurs différents, tels que la quantité de temps et d’espace dont on dispose, la souche cultivée et si on travaille à partir de graines ou de clones.

Dans ce cas, copier le calendrier d’un autre producteur ne sera d’aucune utilité, sauf s’il fait pousser la même souche dans la même configuration et avec la même quantité d’espace. Pour savoir quand passer d’une phase à l’autre, le cultivateur doit tenir compte de tous les facteurs propres à son opération de culture.

Avec toutes les informations couvertes ici, tu devrais être en mesure de prendre une décision éclairée sur le moment idéal pour faire passer tes plantes de cannabis d’une phase à l’autre.

De la phase végétative à la floraison - WeedSeedShop

De quoi parle-t-on, essentiellement ?

Il faut avant toute chose enlever toutes les plantes mâles de ton jardin (mais ne les jette pas !). Si elles sont laissées avec les plantes femelles pendant la floraison, tu auras des graines au lieu de bourgeons. Alors, qu’est-ce que ça veut dire exactement que de passer de la phase végétative à la floraison ?

La tâche d’un producteur d’intérieur est de réussir à imiter les éléments de l’extérieur. On parle de flipping pour désigner le fait de suggérer aux plantes que les saisons changent en augmentant le nombre d’heures qu’elles passent dans l’obscurité. Schématiquement, on passera de 18h/6h à 12h/12h.

Les plantes femelles ne commencent pas à développer des bourgeons avant d’entrer dans la phase de floraison. Cela signifie qu’au moment où tu changes le cycle lumière/obscurité, les plantes cesseront d’envoyer de l’énergie pour le développement des racines et commenceront à l’envoyer dans le développement des fleurs.

La hauteur maximale de la plante

Le facteur le plus important qui va décider du passage de la phase végétative à la floraison est la quantité d’espace travaillée. Si tu laisses pousser trop longtemps dans un petit espace de culture, tes plantes risquent de se brûler en s’approchant trop des lampes.

Pour éviter cela, tu dois prendre en compte la hauteur maximale que les plantes peuvent atteindre en toute sécurité sans être dérangées par le plafond ou les lampes. Elles devraient ne pas s’approcher à moins de 30 cm environ du globe lumineux. Tu peux te permettre d’être à quelques centimètres de plus si tu utilises des lumières plus froides, comme des lampes fluorescentes ou à LED. Mais fais attention !

Il faut aussi choisir les lampes en fonction de l’environnement de culture. Certains globes lumineux chauffent plus que d’autres, alors considère la taille de ton espace et l’éclairage choisi. Plus tes plantes restent à l’état végétatif, plus elles grandissent.

La hauteur maximale des plantes à l’état végétatif dépendra de la souche cultivée, ce que nous aborderons dans les paragraphes suivants. Impossible donc à ce stade d’être plus précis. Tout dépendra de ton espace de culture et du type de weed qui pousse.

Tu fais pousser de l’indica ou de la sativa ?

Une fois la hauteur maximale permise par ton espace de culture connue, il est temps de prendre en compte la souche cultivée : ce sera le facteur le plus décisif au moment de déterminer quand passer d’une phase à l’autre.

Les variétés Indica sont réputées pour être plus courtes et touffues que les Sativas, et les deux types se comportent différemment pendant la floraison.

En règle générale, une plante Indica ne gagnera que 25% à 50% de plus de hauteur au cours de sa floraison. Cela signifie que si tu laisses ta plante atteindre 60 cm de hauteur en phase végétative, elle ne dépassera probablement pas 90 cm de hauteur au moment de la récolte.

Les plantes sativa quant à elles poussent beaucoup plus haut, même au cours de la floraison, et une plante de 60 cm à la fin de la phase végétative pourrait 180 cm au moment de la récolte.

Garde à l’esprit que cette règle générale s’applique aux souches sativa pures, qui sont des variétés assez rares de cannabis. La plupart des cultivateurs d’intérieur cultivent des variétés indica ou hybrides, et les Sativas se trouvent plus dans les opérations de culture commerciales à l’intérieur d’entrepôts dédiés.

De nombreux cultivateurs optent pour des souches hybrides car elles ont une génétique de sativa sans prendre toute la place. La règle de base pour une souche hybride est qu’elle va doubler de taille entre le flipping et la récolte. Si ta plante mesure 60 cm au moment de passer à la floraison, tu peux t’attendre à ce qu’elle atteigne environ 120 cm.

La hauteur de la plante doit être le facteur principal pour déterminer quand passer d’une phase à l’autre. Fais en sorte que la plante ne soit jamais à moins de 30 cm des lampes

Mesure la taille maximale, et utilise les mathématiques ci-dessus. À titre d’exemple, si la distance entre ta lampe la plus élevée possible et ton substrat de culture est de 150 cm, la plante ne devrait pas dépasser 120 cm.

De la phase végétative à la floraison - WeedSeedShop

Quand passer d’une phase à l’autre : graines vs clones

Peu importe que tu cultives des clones ou des graines, les règles ci-dessus s’appliquent toujours. Cependant, il est important de considérer que ta méthode de plantation va avoir un impact sur le temps que les plantes passent en phase végétative.

Si ta plante n’a pas développé un système racinaire adéquat, la floraison sera décevante. C’est pourquoi il est important de laisser les semis ou les clones développer un système racinaire adéquat avant de confirmer officiellement que la plante est en phase végétative.

En règle générale, certains producteurs disent que la première série de vraies feuilles marque le début de la phase végétative (dans le cas de la culture à partir de graines). Les clones peuvent pousser beaucoup plus vite que les semis et végéter rapidement. Il est important de surveiller attentivement les plantes au début de leur vie.

N’oublie donc pas dans le cas des clones que, bien qu’ils puissent sembler prêts pour le flipping, ils peuvent ne pas avoir développé un système racinaire suffisant pour la floraison. Ils peuvent grandir très rapidement et forcer le cultivateur à passer en floraison, mais les racines ne sont pas encore assez grosses.

Des durées différentes en fonction du style de culture

Le style de culture déterminera également le moment auquel passer en phase de floraison. Certains cultivateurs ont adopté des styles de croissance spécifiques pour maximiser le rendement mais minimiser la hauteur de la plante, auquel cas la phase végétative est beaucoup plus longue que la normale.

Le Super Cropping est une technique qui consiste à plier les branches les plus hautes des plantes, les faisant pousser vers l’extérieur plutôt que vers le haut. Cela implique une phase végétative plus longue, car le but de ce style de culture est de produire un rendement énorme.

Le Sea of ​​Green (SOG) et le Screen of Green (SCROG) sont d’autres styles de culture du cannabis qui impliquent la culture à travers un système de filet. Ces systèmes encouragent des plantes plus courtes qui ne développent qu’une seule fleur.

Le but de ces méthodes de culture est de faire bon usage de l’espace horizontal lorsqu’il n’y a pas beaucoup d’espace vertical. Dans ce cas, la phase végétative est beaucoup plus courte, car les plantes ne sont vraiment pas grandes.

Ces exemples montrent que le résultat escompté est ce qui permet de décider quand passer de la phase végétative à la floraison.

Si tu travailles dans un espace très étroit et petit, tu peux adopter des méthodes telles que le SCROG. Si tu as beaucoup de place au sol mais peu d’espace vertical, alors tu devrais peut-être opter pour le Super Cropping.

Dans les deux cas, la phase végétative varie. Tout dépend du producteur et de ce qu’il cherche à obtenir.

La taille des plantes variera

Si tu as déjà cultivé du cannabis tu sais qu’il y a des variations entre les plantes, même quand elles sont de la même souche. La meilleure façon de gérer cela est d’élaguer et de garnir. Cela donne aux plantes les plus courtes le temps de rattraper les plus grandes et favorise également un meilleur rendement.

Il faut toujours traiter vos plantes comme des individus – voire des œuvres d’art – parce qu’elles réagissent différemment les unes des autres. Il n’y a pas de livre de règles sur la façon de traiter les plantes de cannabis. C’est un processus dynamique qui oblige à être sensible aux besoins de tes plantes et à tes désirs en tant que producteur.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Emma Ryte

    Emma Ryte

    Je suis née en Allemagne, j'ai vécu mon enfance en Angleterre et mon adolescence aux États-Unis. Mes parents sont de vrais hippies et c'est pour cette raison qu'ils m'ont permis de m'exprimer en toute liberté et de développer ma passion pour la plante de cannabis. Mon amour de l'écriture est venu après. Écrire sur le sujet m'a appris une foule de choses sur la consommation, la culture, les bienfaits et les applications industrielles de la plante, sans oublier que j'adore partager ces connaissances avec vous ! Je viens à Amsterdam le plus souvent possible. J'aime l'attitude que les gens ont vis-à-vis de l'herbe, ça me permet d'essayer des choses nouvelles et de découvrir les derniers développements du secteur. La personne avec laquelle j'adorerais fumer un joint est Stevie Wonder. J'aime me détendre sur sa musique quand je plane et j'adorerais le rencontrer !
    En savoir plus
Retour haut de page