La culture de cannabis en espace réduit

Tout le monde n’a pas un jardin ou une pièce spéciale pour faire pousser du cannabis, mais avec un peu de travail l’espace n’est pas nécessairement un problème. Cet article t’apprendra comment obtenir une bonne récolte en faisant pousser dans un espace réduit.

Tu vis dans un petit appartement ? Tu essayes de cacher ta salle de culture de tes voisins ? Déstresse ! La culture de cannabis dans de petits espaces n’implique pas nécessairement de compromis sur la qualité. Cela signifie simplement qu’il faut être un peu créatif, et sélectif quant au choix de ce que tu fais pousser.

Si tu as une pièce entière que tu peux dédier à la culture d’une belle plante, tu devrais en tirer le maximum. Ou bien entendu faire pousser en extérieur si possible. Mais avec l’éclairage et la ventilation adéquats, tu peux obtenir une plante bien compacte. Voici quelques lignes directrices de base à suivre pour assurer le succès de ton petit espace de culture.

Quelles sont les limites

Le choix de la variété de cannabis à faire pousser va dépendre de l’effort que tu souhaites investir dans ton espace de culture. Si tu choisis une indica petite et touffue, tu gagneras du temps au moment de la taille. Si tu décides de faire pousser une grande sativa, il faudra sans doute fournir un peu plus d’effort pour faire tenir le tout dans l’espace.

Si tu tailles les pousses dès qu’elles apparaissent, ta plante de sativa va modifier sa croissance naturelle pour acquérir l’aspect d’un buisson de ganja. Cette méthode pousse les bourgeons à se développer sur un axe horizontal aussi bien que vertical, c’est à dire que la distance sur les nodes entre les pousses décroît. Ta plante se met à avoir des jambes et des bras plutôt qu’un torse !

On peut parler d’un effet “bonzaï”. C’est un peu astreignant mais le résultat est là : une sativa qui ne grimpe pas forcément au plafond. Avec une indica le problème ne se pose pas.

La ventilation est primordiale

La culture de cannabis en espace réduit - WeedSeedShop Blog

Dans un espace réduit, la capacité à contrôler la chaleur, généralement à l’aide d’une bonne ventilation, est primordiale. Un système de ventilation approprié qui a été adapté pour de petits espaces signifie également que la quantité d’entrée d’air frais est recyclée souvent – ta plante a besoin de CO2 !

Utilise du bon sens lors de la création de ton système de ventilation. On sait tous que l’air chaud va fatalement augmenter, alors mets ton extracteur quelque part vers le haut. Assure-toi d’avoir de l’air entrant dans le fond de l’espace de culture, ce qui garantira que de l’air frais arrive dans l’ensemble de la zone.

L’importance de la lumière

Au moment où tu allumes la lampe de ton espace de croissance est semblable au lever du soleil. Les plantes ne peuvent pas atteindre le soleil, mais elles poussent dans sa direction. Si tu mets le le globe dans le coin, cela augmentera ton espace de croissance. Si vous mettez ton globe sur les côtés, les plantes pousseront vers le côté. Sois créatif avec l’espace que tu utilises et sa forme

Si tu peux te permettre d’avoir des LED, fais-le, car elles produisent beaucoup de lumière sans excès de chaleur. Le problème avec les lampes à haute puissance c’est que tu vas passer énormément de temps à essayer de contrôler la température dans ton espace de culture, alors pas la peine de prendre un monstre à 1000 watts.

Les globes de sodium à haute pression à 250 watts suffisent pour un espace de culture réduit. L’idée est d’avoir juste assez lumière pour produire des bourgeons.

Les growboxes, les chambres de culture, les placards

La culture de cannabis en espace réduit - WeedSeedShop Blog

Certains producteurs choisissent d’acheter des tentes ou des boîtes qui sont préparées. C’est très certainement un atout pour avoir un espace de culture très facilement, car la plupart sont livrées avec un ventilateur. Les plus coûteuses disposent de toutes sortes de gadgets fantaisistes pour gérer parfaitement tous les aspects de la culture. Le plus important est qu’elles soient complètement scellées et opaques, pour limiter au maximum l’arrivée d’agents extérieurs qui perturberaient tes plantes.

On ne perd rien à faire pousser dans un placard ou sous l’évier. C’est plus ou moins la même chose, à part qu’il faut y mettre du sien pour construire la structure. Si tu te sers d’un placard qui peut être séparé en deux sections, tu as même la possibilité de rajouter une plante-mère !

Sois attentif et préparé

Le plus important avec les petits espaces de culture est de faire attention lorsque la plante commence à croître. Si tu ne gères pas l’affaire correctement en taillant, tu prends le risque que ta plante tente de pousser par-dessus ta tente ou ton placard. L’environnement dans un petit espace est très vite occupé et, si tu n’y prends pas garde, il peut y avoir trop de chaleur, un manque d’air frais et ta plante peut mourir

Sois préparé et fais attention à avoir les outils essentiels de la culture en intérieur avant de te lancer dans cette entreprise. Le temps et l’attention que tu donneras à tes plantes leur assurera les plus grandes chances de succès.

Comments

1 réflexion sur “La culture de cannabis en espace réduit”

  1. pernet arnaud

    attention au compteur electrique LIndkY qui voit ta conso electrique et qui peux savoir si tu chauffe avec ampoule , si tu extraies l’air , gare a vous , lindky va etre jumele avec hadopi, c’est pas pour rien que le gouvernement le met en place gratuitement faites attention à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Sera Jane Ghaly

    Sera Jane Ghaly

    Si je devais me décrire en quelques mots, je dirais que je suis une nomade assoiffée d’aventure. Née à Melbourne en Australie, j’ai vécu de nombreuses renaissances aux quatre coins du monde. Je suis positivement obsédée par les mots et les langues, et je m’en sers pour naviguer au travers des multiples dimensions de l’expérience humaine. Mon intérêt pour le cannabis a commencé aux États-Unis, et depuis je parcours le monde avec l’herbe comme boussole et source d’inspiration. La douce Marie-Jeanne m’a conduite de cérémonies shamaniques dans la forêt amazonienne en rituels enfumés avec des Babas en Inde. Je rêve de fumer un joint avec le podcasteur américain Joe Rogan !
    En savoir plus
Retour haut de page