Les moon rocks : qu’est-ce que c’est et comment en fabriquer ?

Comment faire et fumer des moon rocks - WeedSeedShop

Les moon rocks sont l’une des dernières tendances en matière de cannabis. Imagine le bout d’herbe le plus savoureux et puissante que tu aies jamais fumé. Ce n’est rien comparé à un moon rock ! Cet article t’apprendra de quoi il s’agit, et surtout comment en fabriquer !

Imaginons que tu cherches le bout de weed le plus cher du monde. Ce serait vraisemblablement un moon rock.

Mais il faut dire qu’on ne parle pas de n’importe quoi, d’où le nom “roche lunaire”. C’est aussi précieux que cela. Le mot de “défonce” est bien faible pour décrire son effet : on devrait plutôt parler de frappe nucléaire sous stéroïdes !

Entre ton premier joint et le dernier que tu as fumé, l’impression n’est sans doute pas la même. Oui, la fumette est toujours chouette, mais ce n’est pas vraiment un événement. C’est ce genre de petite frustration de stoner qui a dû mener à la création des moon rocks. Voilà : c’est l’événement que tu ne pensais plus pouvoir espérer, le high cosmique qui fait mal au ventre à force de rire.

Bref, de la bombe, n’en doute pas. Voyons maintenant de quoi il s’agit concrètement, au-delà de la hype, et surtout comment tu peux en fabriquer !

De quoi s’agit-il ?

Les avis sont partagés quant à savoir qui a créé le premier moon rock. Mais nous savons que c’est le rappeur Kurupt qui a fini par en “produire” et les a rendu populaires aux USA, avec l’aide de son partenaire Dr Zodiak, et sa forme originelle que les stoners achètent dans les dispensaires a reçu l’appellation de “Dr Zodiak’s Moonrock”.

Comment faire et fumer des moon rocks - WeedSeedShop

Il s’agit en fait d’un gros bourgeon d’herbe, trempé dans de l’huile de hasch et roulé avec du skuff. Appétissant, n’est-ce pas ? Mais tous les moon rocks n’ont pas été créés égaux. Si l’herbe, l’huile et le skuff ne sont pas de qualité, alors la teneur en THC pourrait ne pas être au niveau. En règle générale, un moon rock de bonne qualité devrait contenir environ 50% de THC. Weeda mia !

Un moon rock est une explosion de saveur. C’est la meilleure façon de combiner les trois mondes du cannabis en une seule expérience : la saveur du skuff et de l’huile avec la fraîcheur de l’herbe – le genre de recette qui satisfait l’esprit et le cœur d’un stoner indécis face aux trois.

Mais attention : beaucoup de fabricants essayent de déguiser leurs bourgeons de la plus piètre qualité sous forme de moon rocks. C’est pourquoi il vaut mieux encore les fabriquer soi-même comme un grand avec sa propre weed maison. De plus, si tu vis dans un endroit où il est impossible d’en acheter, ça vaut la peine de savoir comment en faire. Et donc :

Comment fabriquer des moon rocks

Afin de fabriquer tes propres moon rocks, tu auras besoin de beaucoup de matos.

Les bourgeons sont nécessaires, bien évidemment. Mais vous aurez également besoin du fond de votre grinder pour le skuff poudreux, quitte à attendre d’en avoir assez. C’est une excellente façon d’utiliser le skuff que tu recueilles depuis des mois ! Vous aurez également besoin d’huile de hash (ou d’un autre concentré collant).

  1. Choisis l’un des bourgeons les plus gros et les plus denses dont tu disposes. Plus il est gros et dense, meilleur sera le produit final.
  2. Passe maintenant à l’huile ou aux concentrés. Si la substance est assez solide, tu peux la chauffer jusqu’à ce qu’elle soit assez liquide pour être utilisée. Utilisez un compte-gouttes ou une seringue pour donner au bourgeon ne couche de concentré. L’idée est de l’en enduire autant que possible, tout en évitant la saturation. Cela rendra le sèchage plus compliqué, ainsi que la fumette ! Tu peux tremper le bourgeon si vous n’avez pas d’outil compte-gouttes, mais c’est plus difficile d’être précis ainsi.
  3. À l’aide de pinces à glacon, fais rouler le bourgeon dans le skuff jusqu’à ce qu’il en soit complètement couvert. C’est également possible avec les doigts, mais ce sera très compliqué.
  4. Mets ton moon rock à sécher jusqu’à ce qu’il soit prêt à être fumé, dans les 24 à 48 heures.

Comment fumer des moon rocks

Tu tiens désormais ce Saint Graal dans ta mains, et tu te demandes comment le fumer. La question est très légitime. Nous ne sommes pas habitués à manipuler de telles merveilles. Alors voici quelques conseils :

  • Utilise une paire de ciseaux de taille ou un couteau tranchant pour le couper en morceaux faciles à manier. N’utilise PAS de grinder. Tout le concentré sera coincé dedans et gaspillé.
Comment faire et fumer des moon rocks - WeedSeedShop
  • Le bang ou la pipe en verre sont les seuls véhicules réalistes pour fumer un moon rock. Il est fondamentalement impossible de le couper de façon à ce qu’il aille dans un joint.
  • Tu auras besoin d’un feu puissant pour que cette “roche” brûle vraiment. Les allumettes sont mal avisées, et même la plupart des briquets. Un briquet tempête fera l’affaire.

Mais le conseil le plus important est encore celui-ci : vas-y doucement ! Si tu l’as bien fabriqué avec du matos de qualité, ce truc sera très puissante. Il est conçu pour être au cannabis ce que la guillotine est au couteau à beurre. Si donc tu es un fumeur novice, et même si tu as l’habitude, prépare-toi pour un voyage épique (et surtout sais quoi faire au cas où tu serais trop défoncé).

Le moon rock ne doit en aucun cas être consommé en vue de faire autre chose que tutoyer les cieux. Inutile d’espérer te livrer à quelque chose de productif. Profite-bien de ce trip de la Terre à la Lune !

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Sera Jane Ghaly

    Sera Jane Ghaly

    Si je devais me décrire en quelques mots, je dirais que je suis une nomade assoiffée d’aventure. Née à Melbourne en Australie, j’ai vécu de nombreuses renaissances aux quatre coins du monde. Je suis positivement obsédée par les mots et les langues, et je m’en sers pour naviguer au travers des multiples dimensions de l’expérience humaine. Mon intérêt pour le cannabis a commencé aux États-Unis, et depuis je parcours le monde avec l’herbe comme boussole et source d’inspiration. La douce Marie-Jeanne m’a conduite de cérémonies shamaniques dans la forêt amazonienne en rituels enfumés avec des Babas en Inde. Je rêve de fumer un joint avec le podcasteur américain Joe Rogan !
    En savoir plus
Retour haut de page