7 idées d’utilisation du skuff pour ne rien gâcher de ton cannabis

7 idées d’utilisation du skuff pour ne rien gâcher de ton cannabis

Tu vois cette poudre fine au fond de ton grinder ? On appelle cela du skuff, ou du pollen, ou du kif, et c’est bourré en THC ! Pour être clair, c’est sans doute la forme la plus concentré de cannabis qui existe. Voici 7 façons d’utiliser le pollen !

Si tu es un fumeur régulier, on peut supposer que tu as l’habitude de ne rien gâcher de ton cannabis. Les tiges peuvent servir à faire du beurre de Marrakech, et les graines à faire pousser de nouvelles plantes ou à confectionner de l’huile pour la cuisine cannabique.

Quand tu grindes ta weed, tu remarques sans doute qu’une petite poudre s’accumule dans le fond. C’est ce qu’on appelle du skuff, ou du pollen, ou du kif. Si tu ne sais pas quoi faire avec, tu rates une vraie mine de THC. Le skuff n’est pas juste là pour rendre ton grinder poussiéreux. Une fois que tu auras lu cet article, tu partiras sans aucun doute évangéliser tes amis fumeurs à son sujet.

Skuff, trichomes et cannabis

Regarde le fond de ton grinder, ou même le fond du sachet ou de la boîte qui te sert à stocker ton cannabis. Tu remarqueras la présence d’une poudre un peu collante et très odorante. C’est le fameux skuff. Il s’agit de la partie la plus puissante et concentrée en THC de la plante (à ne pas confondre avec le CBD).

En arabe dialectal maghrébin, on parle de “kif”, terme qui désigne les glandes résineuses contenant les terpènes et les cannabinoïdes responsables de l’effet de défonce. Le tout est fait de trichomes, ces petits poils qu’on voit sur les bourgeons et ont parfois un aspect cristallin.

Le mot “trichome” n’est pas exclusif au cannabis. Ils peuvent apparaître sur d’autres plantes, des algues, du lichen et même sur les protistes. Les cristaux et autres “poils” qui recouvrent ta weed sont des trichomes, et ils contiennent une grande quantité de THC, nettement supérieure au reste de la plante en matière de proportion.

Les bénéfices des trichomes sur l’homme sont connus, mais on connaît moins leur effet sur les plantes. S’ils nous servent à planer, pour les plantes il s’agit d’un moyen de défense contre les nuisibles et l’environnement.

Les trichomes ont un goût amer et leur arôme est très puissant, ce qui les rend très peu attirants pour les animaux. Ils aident en outre à protéger les parties sensibles de la plante contre le soleil, et même contre un vent fort. Pour le dire simplement, les trichomes sont l’armure naturelle d’une plante de cannabis.

Comment récupérer ton skuff

Maintenant que tu sais ce qu’est le skuff il est temps de commencer à le mettre à bon usage. Si tu veux en tirer le meilleur, il faut d’abord savoir comment le récupérer.

Après avoir grindé ta weed pendant un certain temps, tu remarqueras que le skuff commence à s’accumuler dans ton grinder. L’idéal pour cela est d’avoir un compartiment séparé avec une petite grille au fond. Tous les grinders n’en ont pas, et il est conseillé d’investir dans un avec trois compartiments (celui où tu mets la weed, celui ou elle tombe une fois broyée, et le troisième pour le pollen).

Au bout d’un moment, tu auras beaucoup de skuff.

Une petite astuce te permettra de maximiser la quantité que tu peux obtenir. Pour cela, il te faudra une pièce, un accès au réfrigérateur et un peu de temps.

Tout d’abord, vide ton grinder du skuff qu’il contient. Trouve une pièce qui peut facilement entrer dans le compartiment du milieu et s’y déplacer (un ou deux centimes par exemple). Une fois cela fait, il est temps de réassembler ton grinder et de le mettre au réfrigérateur. Il est important de ne pas laisser pénétrer trop d’humidité, mais il faut qu’il soit au frais.

Laisse le grinder au frigo pendant environ 20 minutes. Une fois qu’il sera bien refroidi, sors-le.

La température aura considérablement réduit l’adhérence du skuff, et la pièce aidera à le déloger facilement. Maintenant, il ne te reste plus qu’à le secouer et à laisser le pollen se libérer. Lorsque tu videras le compartiment, tu devrais voir une quantité considérable de skuff

Que faire avec le skuff

Maintenant que tu as un peu de poudre à THC, il est temps d’expérimenter. On peut faire de nombreuses choses avec le skuff, tout dépend de tes préférences.

Es-tu du genre à fumer, ou plutôt à vaporiser? À moins que tu ne préfères manger ton cannabis ? Quelque soit ton style, nous avons une solution pour toi !

1. Épicer les douilles et les joints

Cela peut sembler évident, mais après avoir appris tout ce qu’il est possible de faire avec le skuff, tu pourrais croire qu’en mettre dans une douille ou un joint revient à le gaspiller. Mais il n’y a rien d’idiot à vouloir un peu épicer sa fumette. La solution la plus simple est parfois la meilleure !

Si tu n’as jamais récupéré le pollen auparavant, tu en as vraisemblablement déjà fumé auparavant sans le savoir. De petites quantités restent accrochées à la weed, ou se collent aux doigts qui la manipulent, et on s’en débarrasse en les frottant au moment de rouler ou de préparer le bang.

Cette méthode te permet d’utiliser un peu de pollen pour avoir des joints plus puissants. Si tu souhaites charger à mort, laisse une couche de pollen pur au milieu de ta douille ou de ton joint. Tu sauras quand il brûle : RDV dans les étoiles !

Et voilà, une méthode simple qui ne nécessite aucune compétence particulière.

2. Faire ton propre hash

Si tu cherches une  méthode simple pour faire du haschish, le skuff est tout indiqué. Rien ne peut se comparer à l’authentique haschish fait à l’ancienne, mais tu obtiendras largement de quoi t’amuser. Pour cela, il te faut du papier sulfurisé et un fer à lisser ou à repasser.

Plie le papier sulfurisé et mets le skuff à l’intérieur. Ensuite, passe avec le fer sur le papier, pas jusqu’au point de le brûler, mais suffisamment pour chauffer le skuff afin qu’il devienne compact.

Et voilà, tu as ton bout de hash, et pas du vieux shit coupé au henné ! Tu peux le fumer, ou même cuisiner avec.

3. Utiliser une presse à pollen pour un stockage facile

presse à pollen

Si tu ne sais pas quoi faire avec ton skuff pour le moment, mais que tu souhaites le garder, tu peux toujours le mettre dans un petit conteneur. Il existe cependant des outils pour rendre le stockage plus efficace.

Un récipient de pressage de skuff est constitué de deux petits conteneurs en métal qui se vissent des deux côtés et sont conçus pour créer beaucoup de pression. Si tu en utilises un, tu pourras compresser ton pollen dans des disques ronds et serrés faciles à stocker.

Cette méthode peut être utilisée sur une petite quantité de skuff ou plusieurs grammes. Ceci est idéal pour les personnes qui en accumulent rapidement et un moyen simple de le stocker et de le garder frais.

4. Vaporiser

crafty vaporisateur

Disposes-tu d’un vaporisateur pour des essences de fleur ? Ou même d’un vaporisateur spécialement conçu pour le cannabis ? Le skuff se prête magnifiquement bien à l’exercice !

Il est important de ne pas oublier qu’il est beaucoup plus puissant qu’une simple tête de weed, alors n’utilise qu’une petite quantité. Mets-le dans le vapo, fais chauffer, absorbe la vapeur et profite !

5. Le petit-déjeuner des champions

Tu ne sais pas quoi faire de ton skuff, mais tu aimes le café ? Il suffit de mettre du skuff dans ta tasse, de verser le liquide et voilà !

Tu peux aussi utiliser du thé, ou du cacao. Mais cette méthode ne fonctionnera que sur des boissons chaudes, alors ne gaspille pas du bon pollen dans une infusion froide ou un café glacé. La chaleur aidera à activer les cannabinoïdes fortement concentrés et tu sentiras les effets d’ici 15 ou 30 minutes après avoir bu ta tasse.

Vois-le comme un moyen simple d’ingérer du cannabis, mais pas aussi puissant qu’un space-cake. Surprends tes amis de passage en leur proposant ce café un peu spécial !

6. Faire du e-liquide

Si tu es passé à la cigarette électronique, cette méthode simple te permettra de réutiliser des cartouches vides pour fumer ton skuff. Des produits facilement trouvables en magasin seront nécessaires : du propylène glycol et de la glycérine végétale. Il te faudra également une casserolle à double fond et quelques seringues, et tu peux même ajouter quelque chose pour la saveur.

Verse la glycérine et le glycol (un ratio de 1 pour 1) dans la double chaudière, puis ajoute ton skuff. Laisse cuire jusqu’à ce que le pollen fonde et que le liquide soit homogène. Si tu souhaites ajouter de l’arôme, rajoute-le au mélange une fois que celui-ci est bien homogène et laisse cuire quelques secondes de plus.

Quand le tout est prêt, il faut verser le mélange dans un filtre à café posé sur une tasse ou un pot afin que de bloquer toute matière végétale restante. Une fois froid, tu as du liquide à cigarette électronique avec un petit plus !

7. Cuisiner

Si tu aimes cuisiner et que tu aimes le cannabis, pas besoin de chercher midi à 14H : tu peux ajouter le skuff à tes plats ! Son goût est plus subtil que celui des bourgeons, et tu le trouveras peut-être plus agréable.

N’importe quelle recette que tu pourrais cuisiner avec du cannabis ordinaire peut être réalisée avec du skuff.

La méthode la plus facile reste encore de faire cannabeurre, puis de l’utiliser comme du beurre ordinaire : sur une tartine, avec des épinards, des pâtes… La seule limite, c’est ton imagination !

Avons-nous oublié quelque chose ?

Nous avons mentionné plusieurs méthodes différentes dans cet article, mais nous ne saurions être exhaustifs.

Avons-nous oublié ta méthode préférée ? Si oui, dis-le-nous dans les commentaires ! Si tu as la moindre question sur le skuff ou sur nos produitscontacte-nous et nous t’aiderons !

Comments

4 réflexions sur “7 idées d’utilisation du skuff pour ne rien gâcher de ton cannabis”

  1. Bonjour,
    Comment savoir la quantité de skuff à mettre dans nos recettes?
    Y a t’il un dosage à ne pas dépasser?
    … merci pour l’info

    1. Tu peux, mais déjà il ne faut pas être allergique au pollen, pour le fumé cela ne pose pas de problème mais pour le snifer tu vas le sentir passer et tu vas faire que éternuer. Mais si tu n’es pas allergique ça va piquer juste.
      Bon rail de Popo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Emma Ryte

    Emma Ryte

    Je suis née en Allemagne, j'ai vécu mon enfance en Angleterre et mon adolescence aux États-Unis. Mes parents sont de vrais hippies et c'est pour cette raison qu'ils m'ont permis de m'exprimer en toute liberté et de développer ma passion pour la plante de cannabis. Mon amour de l'écriture est venu après. Écrire sur le sujet m'a appris une foule de choses sur la consommation, la culture, les bienfaits et les applications industrielles de la plante, sans oublier que j'adore partager ces connaissances avec vous ! Je viens à Amsterdam le plus souvent possible. J'aime l'attitude que les gens ont vis-à-vis de l'herbe, ça me permet d'essayer des choses nouvelles et de découvrir les derniers développements du secteur. La personne avec laquelle j'adorerais fumer un joint est Stevie Wonder. J'aime me détendre sur sa musique quand je plane et j'adorerais le rencontrer !
    En savoir plus
Retour haut de page