9 Conseils pour garder ta chambre de culture la plus discrète possible

Conseils pour garder ta chambre de culture la plus discrète possible - WeedSeedShop Blog

la meilleure façon de réussir ta culture est de rester le plus discret possible. Cela peut présenter des difficultés et nous avons donc compilé les conseils d’experts afin que tu puisses créer ton espace de culture dans une totale discrétion. Si tu veux savoir comment garder ton espace de culture le plus privé possible, lis cet article.

Puisque la légalisation s’étend dans le monde, tu peux te demander pourquoi rester discret quand tu cultives du cannabis. Eh bien, parce que même si les lois changent concernant la culture, l’opinion publique reste en retard sur la question.

C’est pour cela qu’il est plus sûr de rester discret. Tous les cultivateurs savent que pour réussir sa production, il vaut mieux que très peu de gens soient au courant.

Beaucoup de choses sont à prendre en compte quand tu construis ton espace de culture pour qu’il reste secret le plus longtemps possible. Voici un article pour te guider.

1. Ne le dis à personne

Hoe je zo discreet mogelijk wiet groeit - WeedSeedShop Blog

Ne rien dire à personne est la première règle quand tu commences ton opération. Le moins de gens possible sauront que tu fais pousser du cannabis, le mieux ce sera. Si trop de gens le savent, il y a toujours le risque que quelqu’un fasse des histoires.

Des voisins curieux peuvent vraiment être embêtants et poser des questions. Tu pourras toujours te vanter de tes magnifiques bourgeons quand ils seront prêts à être fumés mais en attendant il vaut mieux garder ta culture la plus secrète possible.

2. Garder l’odeur sous contrôle

Presque tout le monde connaît l’odeur du cannabis et si tu n’as pas un système de ventilation efficace dans ta chambre de culture, tout le bâtiment sera au courant. Les producteurs sont vigilants car ils savent que plus la plante va grandir plus le parfum sera puissant et pendant le période de floraison tout l’espace de culture sentira très fort.

Un filtre à charbon est facile à fabriquer ou à acheter et c’est  la meilleure façon de garder l’odeur sous contrôle. C’est efficace pour garder l’odeur du cannabis dans la chambre de culture sans qu’elle se répande dans l’appartement.

Un système de ventilation
Un système de ventilation

3. Où est ton espace de culture ?

Afin d’éviter de faire pousser du cannabis dans la maison, certaines personnes choisissent la culture en extérieur. C’est une excellente façon d’éloigner de la maison les regards suspicieux. Cependant si l’on te voit transporter des nutriments et des outils de jardinage dans le parc du coin, cela peut paraître suspect.

Choisis un endroit où l’on ne pourra pas te voir aller et venir chaque jour. Car si quelqu’un découvre ta planque à l’extérieur, tu peux être presque sûr que la récolte est fichue.

Il faut savoir qu’aux Pays-Bas des gens se font prendre chaque année parce que la neige sur leur toit a fondu. En effet, il faut de la chaleur pour faire pousser de la weed et ta maison sera sûrement plus chauffée que celles des voisins. Si tu vis dans un coin où il neige souvent, ça peut paraître suspect.

4. Garder ta chambre de culture silencieuse

De nombreux cultivateurs n’y pensent pas avant d’installer leur chambre de culture, mais le matériel peut être très bruyant. Vu la quantité d’équipement électrique utilisé, dans une chambre de culture, les ventilateurs, les lampes et les filtres à charbon, l’endroit peut être bruyant.

Si tu vis en ville, le bruit sera peut-être noyé dans le bruit extérieur mais si tu vis dans un endroit calme, un voisin ne tardera pas à être intrigué par le bourdonnement constant venant de ta chambre de culture.

Tu peux insonoriser ta pièce avec de la mousse ou n’importe quel matériau qui absorbe le bruit. Comme tu n’essaies pas de masquer le son d’une batterie, l’isolation n’a pas besoin d’être professionnelle. Cependant toute mesure pour réduire le bruit contribuera à garder ta culture secrète.

5. Augmentation de la consommation d’électricité

Si tu installes une culture indoor, tu es probablement au courant que ta consommation d’électricité va augmenter. Surtout si tu cultives en hydroponie ou en utilisant des systèmes encore plus compliqués. Des gens se sont fait prendre uniquement à cause de l’augmentation soudaine de leur consommation électrique.

Tu dois savoir que ta consommation d’énergie va beaucoup augmenter, alors prépare-toi à inventer un scénario pour l’expliquer en cas de problème. N’essaie pas de bricoler ton compteur électrique ! Cela pourrait te causer encore plus de soucis.

6. S’arranger avec les voisins curieux

La meilleure façon de t’arranger avec les voisins curieux, c’est d’être amis avec eux. Parle-leur de temps en temps. S’ils sont curieux (et s’il aiment les commérages) ils te parleront de la drôle d’odeur qui se promène dans le coin et du bruit bizarre que l’on entend pendant la nuit. En fait, ils te diront ce que tu dois faire pour améliorer la discrétion de ta culture.

Le meilleur truc est de ne pas les éviter parce que si tu le fais, ils seront sûrs qu’il se passe vraiment quelque chose.

7. Éliminer les déchets

Il est important que tu te débarrasses des déchets de façon discrète. Tu as sûrement acheté du matériel pour faire pousser tes plantes comme des flacons de nutriments, des pots, des sacs de terre et tu as coupé des tiges et des feuilles.

Si tu ne peux pas composter dans ton jardin, trouve un endroit pour t’en débarrasser ailleurs que dans ta poubelle. Porte-clés dans une déchetterie s’il y en a une aux alentours. Ce sera plus discret.

8. Faire pousser la nuit

Certains producteurs choisissent de faire pousser pendant la nuit afin de garder les opérations secrètes. Si tu fais de la culture en intérieur tu peux programmer tes 12 heures de lumière pendant la nuit quand le reste du monde dort.

L’avantage sera aussi que le bourdonnement des ventilateurs dans ta chambre de culture se produira la nuit pendant que les gens dorment. Autre avantage, ta maison sera plus fraîche dans la journée.

9. Reste naturel

Fais preuve de bon sens pour rester loin des ennuis. Si tu as l’air méfiant les gens vont penser que tu es en train de faire quelque chose de suspect. Cultiver du cannabis doit te faire plaisir et ne doit pas interférer avec le plaisir des autres. Si tu restes courtois avec les gens autour de toi, tout se passera bien ! Bonne culture !

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Sera Jane Ghaly

    Sera Jane Ghaly

    Si je devais me décrire en quelques mots, je dirais que je suis une nomade assoiffée d’aventure. Née à Melbourne en Australie, j’ai vécu de nombreuses renaissances aux quatre coins du monde. Je suis positivement obsédée par les mots et les langues, et je m’en sers pour naviguer au travers des multiples dimensions de l’expérience humaine. Mon intérêt pour le cannabis a commencé aux États-Unis, et depuis je parcours le monde avec l’herbe comme boussole et source d’inspiration. La douce Marie-Jeanne m’a conduite de cérémonies shamaniques dans la forêt amazonienne en rituels enfumés avec des Babas en Inde. Je rêve de fumer un joint avec le podcasteur américain Joe Rogan !
    En savoir plus
Retour haut de page