9 façons de dépenser moins d’argent pour la weed

Comment économiser sur son budget de weed - WeedSeedShop

On peut justifier autant qu’on veut des dépenses folles en weed, à la fin du mois c’est toujours aussi douloureux. Tout stoner se pose un jour la question de la réduction de son budget de fumette. Et comme nous avons ton bien-être à coeur, voici quelques conseils visant à économiser quelques sous en la matière !

Si tu peux faire durer salaire jusqu’au 31 du mois, c’est super. Mais l’approvisionnement en weed vient presque toujours avant ce jour béni. C’est un fait. L’une des choses les plus difficiles à accepter si pour un passionné de cannabis est le simple coût de la consommation.

Économiser de l’argent sur l’herbe, telle est ta mission !

Presque tous les stoners ont, d’une manière ou d’une autre, intégré le coût de l’herbe dans leurs dépenses ordinaires. Mais cela peut devenir très cher et difficile à suivre quand le coût de toutes les commodités du quotidien augmente.

C’est là que nous intervenons pour distiller un peu de sagesse. Nous savons que tu veux pouvoir t’enfumer pépère tout en économisant de l’argent. Et nous croyons vraiment que c’est possible ! Suis les 9 conseils qui suivent pour épargner ton portefeuille.

1. Ne fume pas dès le réveil

Ok, commençons par le conseil le plus difficile à avaler. Le wake and bake, c’est fini. Ça te coûte vraiment de l’argent, à plus d’un titre. Si tu commences ta journée dans le brouillard cannabique, il devient de plus en plus difficile de maintenir cet état jusqu’au soir. Ce qui signifie que tu finis par fumer plus. Évite le joint du matin et ton pochon comme ton compte en banque te remercieront.

2. Mange ta weed

Comment économiser sur son budget de weed - WeedSeedShop

Il y a quelque chose de vraiment satisfaisant dans la gratification immédiate de la fumette. Mais tu serais surpris de la baisse de ta consommation si tu mangeais ta weed plutôt que de la fumer. Le cannabis est beaucoup plus psychédélique quand il est ingéré, et l’effet dure beaucoup plus longtemps.

C’est parce qu’il doit passer par le système digestif, ce qui implique qu’il arrive aussi vers le foie, où le THC est converti en un composé beaucoup plus puissant. Lorsque tu l’inhales, le THC contourne le système digestif et le foie, et l’effet est bien moindre. C’est pourquoi on en fume un, puis deux, puis trois…

L’ingestion du cannabis t’amènera au pays de la défonce pour des séjours plus longs, ce qui signifie que tu n’auras pas besoin de l’utiliser autant ou aussi souvent !

3. Range les feuilles à rouler

C’est si facile de bourrer un gramme d’herbe dans un joint – tout fumeur le sait. C’est encore plus facile de tirer sur ce joint jusqu’à ce que – mince, y a plus rien !

Mais en même temps, une pincée d’herbe dans un joint, ça craint un peu. Alors peut-être qu’il est temps de modifier tes habitudes, de ranger ton rolls et de sortir une pipe ou un vapo.

En consommant à l’aide de ces outils, tu es beaucoup plus conscient des quantités fumées. Ce qui nous amène directement au point suivant…

4. “Corner the bowl”

Si tu te retrouves défoncé à mi-fumage avec une pipe, mais que tu ne veux pas “rallumer” la weed déjà brûlée (baaaah), la méthode “cornering the bowl” permet que chaque taffe soit comme la première.

Il s’agit de mettre le briquet sur un seul coin de la pipe (plutôt que juste au milieu). Tu pourras prendre plusieurs grosses taffes avec une seule pipe.

5. Achète de plus grosses quantités et portionne ta fumette

Comment économiser sur son budget de weed - WeedSeedShop

Nous ne suggérons pas de faire des commandes en gros comme le ferait un coffee-shop. Il n’y a aucun endroit dans le monde où il est possible de se trimballer avec un kilo de weed à des fins récréatives. Mais, c’est une des règles du capitalisme, le prix diminue avec les quantités.

Mais nous arrivons sur un terrain très glissant. Lorsque tu es en possession d’une grosse quantité, c’est facile d’avoir l’impression d’avoir décroché le jackpot. Youpi ! 15 joints en une journée, le bang en service continu… Lorsque tu achètes en vrac, il faut être très conscient des quantités utilisées, sinon tu vas te retrouver chez ton revendeur quelques jours plus tard.

Si tu achètes beaucoup, tu dois également t’assurer de bien stocker ta weed pour éviter sécheresse et moisissure.

6. Planifie ta consommation

Es-tu ce qu’on pourrait appeler un stoner organisé ? Eh bien, si tu essayes d’économiser de l’argent sur la weed, tu dois t’efforcer de le devenir. Si ton 15 grammes est censé durer deux semaines, pourquoi ne pas essayer de le séparer en bouts de 1 gramme ? Chaque bout représente ta consommation sur une journée, et tu te limites à ça.

Cela nécessite bien sûr une certaine discipline. Avec des règles, la vie peut soudainement sembler plus stressante. Mais quand tu auras pris les bonnes habitudes, tout ira mieux. La discipline est la mère de la sérénité !

7. Ne jette rien

La plupart des fumeurs pensent que les feuilles et les tiges n’ont aucune valeur. Mais elles ont, surtout si tu essayes de faire des économies. En toute honnêteté, il n’y a presque rien d’agréable à les fumer, mais cela ne veut pas dire qu’elles n’ont aucun potentiel psychotrope, et leurs bienfaits médicinaux sont en revanche inestimables.

Utilise les feuilles et les tiges pour faire du cannabeurre ou du thé de cannabis. Si tu es patient et que tu peux en prélever une quantité imposante, tu peux transformer ce matériau en teinture.

8. Dis à tes potes squatteurs que tu n’as plus de weed

Fais-toi plaisir et raconte un petit mensonge. Lorsque tes amis gratteurs de joints débarquent, dis-leur que tu n’as plus rien. Bon, il faut être sobre pour que ce soit crédible.

Bien entendu, le partage est une belle valeur. Mais parfois, il faut faire des économies

Quand tu seras millionnaire tu pourras donner de l’herbe gratuite à tous tes amis. Mais avant, ce n’est pas un crime que d’en garder pour soi !

9. Cultive ta propre weed

La solution ultime à tous ces problèmes est simple : l’autoproduction ! Cela peut sembler une entreprise coûteuse au départ, avec l’achat de terreau et de nutriments et tous les autres coûts associés à la culture. Tu peux mettre la main sur des graines bon marché de qualité, et à long terme le jardinage cannabique coûte beaucoup moins cher que d’acheter !

Cultiver ta propre herbe a de nombreux autres avantages. Tu sais exactement ce qui se passe dans le processus de pousse, donc pas de produits chimiques ou d’OGM ! Et en plus, ça signifie ne plus jamais avoir affaire à un dealer louche. C’est quand même plaisant !

Bref, c’est du travail que d’optimiser sa consommation pour faire des économies. Cela demande beaucoup de changements. Mais ce n’est pas impossible. Nous espérons que tu pourras économiser une partie de ton argent durement gagné en suivant nos conseils avisés !

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Sera Jane Ghaly

    Sera Jane Ghaly

    Si je devais me décrire en quelques mots, je dirais que je suis une nomade assoiffée d’aventure. Née à Melbourne en Australie, j’ai vécu de nombreuses renaissances aux quatre coins du monde. Je suis positivement obsédée par les mots et les langues, et je m’en sers pour naviguer au travers des multiples dimensions de l’expérience humaine. Mon intérêt pour le cannabis a commencé aux États-Unis, et depuis je parcours le monde avec l’herbe comme boussole et source d’inspiration. La douce Marie-Jeanne m’a conduite de cérémonies shamaniques dans la forêt amazonienne en rituels enfumés avec des Babas en Inde. Je rêve de fumer un joint avec le podcasteur américain Joe Rogan !
    En savoir plus
Retour haut de page