Cultiver du cannabis avec un budget limité

Contrairement à une croyance populaire, la culture du cannabis n’est pas nécessairement un passe-temps coûteux. Avec la bonne attention et un peu d’huile de coude supplémentaire, tu peux cultiver du cannabis avec budget très mince. Bien qu’il y ait des choses dont on ne peut pas se passer, beaucoup de dépenses sont superflues. Si tu veux faire pousser de la weed sans saigner ton compte en banque, lis cet article !

Après avoir effectué des recherches en ligne, il semble ça coûte des centaines voire des milliers d’euros pour mettre en place  une culture de weed. En vérité, il existe des raccourcis financiers possible qui n’affectent pas trop le produit final. Si vous fais pousser pour la première fois, il serait plus logique de travailler sur un budget jusqu’à ce que vous aies confiance en toi pour construire un système plus efficace. Cela implique de passer un peu plus de temps temps à construire ou à maintenir des choses, mais cela assurera un bon produit sur un budget serré.

L’idée n’est pas d’endommager ta récolte tout en essayant d’économiser de l’argent, car cela pourrait repousser totalement l’envie de recommencer. Tu devras investir du temps, de l’argent et de l’énergie. Cependant, ce n’est pas nécessairement ultra-coûteux. Alors nous avons compilé une liste de toutes les choses dont tu auras besoin pour cultiver en intérieur.

Commençons avec les graines pas chères

Nous sommes connus pour le fait que nos graines sont peu coûteuses sans compromettre la qualité. C’est avec la graine que tout commence, et s’il est possible de ruiner une récolte qui a commencé avec une bonne semence – il est impossible d’obtenir une bonne récolte à partir d’une graine pourrie.

Il existe des graines que nous recommandons pour les débutants : nos souches de cannabis pour débutants ont été choisies parce qu’elles sont faciles à cultiver, assez robustes pour survivre aux erreurs de jardinage novices les plus courantes, elles nécessitent moins d’efforts que certaines de nos autres souches et bien sur elles sont très abordables

D’autres options sont nos graines féminisées, qui vous permettent d’avoir plus de contrôle sur le sexe de votre jardin, tandis que les souches à haut rendement peuvent vous donner un rendement énorme la première fois. Nous vendons également des graines auto-florissantes, qui prennent une partie du travail de jardinage qui peut être difficile pour les débutants. Choisissez la bonne graine pour vous – vous vous remercierez pour cela !

La pousse en extérieur

Un moyen simple d’éviter les coûts associés à la croissance est de cultiver votre cannabis à l’extérieur. Pour ceux dont la météo et le quartier leur permettent de faire pousser à l’extérieur, il n’y a vraiment pas de moyen de croissance plus économique. Quand on cultive à l’extérieur, les coûts sont entièrement investis dans les graines, le sol et les nutriments (ainsi que des choses diverses, comme des pots). La mère nature s’occupe du reste.

Cultiver du cannabis avec un budget limité - WeedSeedShop Blog

La culture en intérieur : improviser avec l’espace de pousse

Bien qu’il existe de nombreuses boîtes high-techs et des espaces de croissance sur le marché, ils sont globalement inutiles pour produire une bonne récolte. Tu peux utiliser un placard. Tu n’as pas besoin de quelque chose de chic pour faire pousser du cannabis. Si tu connais la menuiserie, tu peux même créer un espace qui est exactement la taille que tu veux. L’espace doit s’adapter uniquement à tes plantes, à une ampoule et à des ventilateurs. Même si faire pousser sans aspiration et sans ventilateurs extracteurs n’est pas idéal, si ton budget est très serré, tu peux simplement forer quelques trous pour la ventilation, et voila ! Tu as un espace de croissance!

L’espace cultivé intérieur aura généralement un matériau réfléchissant léger à l’intérieur, mais ceux-ci peuvent être coûteux à acheter. Peindre l’intérieur de l’espace en blanc va déjà beaucoup aider, et tu peux choisir de la peinture blanche à peu de frais! En outre, il est possible d’acheter des couvertures d’urgence qui sont très peu coûteuses et extrêmement réfléchies. Tu as juste besoin d’en acheter suffisamment pour couvrir ton espace de croissance… Si tu utilises des couvertures, tu auras certainement besoin d’un ventilateur pour réduire la température. Et s’il te plaît, pas la peine de déclencher un incendie et pour demander à ces beaux pompiers quelques couvertures gratuites 😉

Options de ventilation à faible budget

D’accord, les ventilateurs d’échappement peuvent être coûteux, mais toute opération de culture de cannabis en intérieur en nécessite un. Elle échouera sans ça, alors essaye d’utiliser un bon ventilateur avec les paramètres nécessaires. Tu peux acheter ces pièces d’occasion, et si c’est une bonne qualité, cela fonctionnera pendant des années. Tu peux construire ton propre filtre à charbon afin de garder l’odeur de ton exploitation sous contrôle

Le contrôle de la température et de l’humidité est impératif pour un bon système de croissance, il est donc important d’avoir un hygromètre décent. C’est l’appareil quo permet de mesurer la température et l’humidité dans ton espace de croissance afin de le garder sous contrôle.

Lampes à petit prix

Cultiver du cannabis avec un budget limité - WeedSeedShop Blog

Tu peux créer des lampes toi-même si tu sais comment, sinon elles peuvent être achetées de seconde main beaucoup moins cher que neuves. Il en va de même pour les réflecteurs, et il est plus important d’avoir un réflecteur que d’en avoir du tout. N’utilise pas d’ampoules usagées car elles ne sont pas aussi puissantes après leur utilisation. Même si tu dois respecter ton budget, utilise de nouvelles ampoules.

Faire pousser dans de la terre

Si tu fais pousser pour la première fois, ne t’attends pas à utiliser un système hydroponique. Cela s’applique également si tu travailles sur un budget serré. La terre est le moyen le moins cher pour cultiver l’herbe et probablement le plus facile à surveiller. Il est également bon marché. Si tu achètes de la bonne terre, tu peux économiser de l’argent sur les nutriments dans les premiers stades de la croissance de la plante.

Nourrir la plante

Si tu as choisi d’utiliser de la terre de haute qualité, tu peux te débrouiller sans utiliser de nutriments pendant un moment. Cela produirait quelque chose de très naturel, et il est tout à fait possible de le faire de cette façon. Mais si la terre n’est pas excellente ta plante commencera à montrer des signes qu’elle est mal alimentés et tu pourras déterminent les nutriments dont elle a besoin.

Bien que certains ne le recommanderaient probablement pas, il est possible d’utiliser des nutriments achetés à la jardinerie locale. Cependant, assurez-toi que ton produit est fabriqué pour des plantes comestibles pour s’assurer qu’ils ne contient pas de produits chimiques que tu ne veux pas voir arriver dans ton corps. Le plus important est que tes nutriments soient riches en azote, potassium et phosphore.

Alternativement, il existe des mélanges de nutriments que tu peux acheter spécifiquement pour la marijuana, mais ils peuvent être coûteux. Ils contiennent également de nombreux suppléments spéciaux qui ne sont pas tout à fait nécessaires.

La seule limite c’est l’imagination

En ce qui concerne les choses diverses, sois créatif. Tu peux sécher tes bourgeons sur des plaques de la cuisine, tu peux soigner dans un petit récipient en verr, et tu peux utiliser n’importe quel ancien ventilateur allongé pour un mouvement d’air supplémentaire. Avant d’aller acheter quelque chose de nouveau, fais une liste de toutes les choses dont tu as besoin et vois où tu peux être créatif avec ce qui t’entoure ou ce que tu peux emprunter à des d’amis. Ils seront très heureux de fumer avec toi après t’avoir prêté du matériel.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Sera Jane Ghaly

    Sera Jane Ghaly

    Si je devais me décrire en quelques mots, je dirais que je suis une nomade assoiffée d’aventure. Née à Melbourne en Australie, j’ai vécu de nombreuses renaissances aux quatre coins du monde. Je suis positivement obsédée par les mots et les langues, et je m’en sers pour naviguer au travers des multiples dimensions de l’expérience humaine. Mon intérêt pour le cannabis a commencé aux États-Unis, et depuis je parcours le monde avec l’herbe comme boussole et source d’inspiration. La douce Marie-Jeanne m’a conduite de cérémonies shamaniques dans la forêt amazonienne en rituels enfumés avec des Babas en Inde. Je rêve de fumer un joint avec le podcasteur américain Joe Rogan !
    En savoir plus
Retour haut de page