Les vapos partie 1 : La différence entre vaporisation et fumette

Le premier d’une série de trois articles sur la vaporisation. Nous allons tout d’abord nous intéresser à la différence entre la vaporisation et la consommation dans un joint. L’inhalation de la vapeur riche en cannabinoïdes du vapo est plus saine que le cannabis fumé, et présente d’autres bénéfices ! Lis cet article pour en savoir plus.

Les vaporisateurs représentent maintenant une grande partie de l’industrie du cannabis et leur marché est en train d’exploser avec toutes sortes de produits. En fait, le nombre de vaporisateurs présents sur le marché est presque écrasant. Si tu songes à passer de fumeur à vaporisateur, il est important de connaître la différence entre ces deux façons d’ingérer du cannabis et pourquoi en choisir une au détriment de l’autre.

La plupart des gens voient la vaporisation comme un moyen plus économique de consommer leur herbe en comparaison au joint, par exemple. Il y a également de nombreux bénéfices pour la santé à utiliser un vaporisateur. Dans l’ensemble, il y a une multitude de raisons pour lesquelles vaporiser (ou vapoter) est probablement mieux adapté à tes besoins que fumer. Cette série d’articles est une exploration du monde de la vaporisation, pourquoi elle est devenue si populaire et les différents appareils disponibles pour vaporiser ton cannabis.

Pour commencer, la chose la plus importante à connaître est la différence entre le tabagisme et la vaporisation. Cela t’aidera à choisir ce qui est mieux pour tes besoins et ton corps. Ce qu’il y a de beau dans cette alternative plus saine à la cigarette, c’est que tu ne compromets pas la qualité ou les effets de ton herbe en choisissant cette méthode d’ingestion.

Fumer contre vaporiser – les différences

Les vapos partie 1 : La différence entre vaporisation et fumette - Weed Seed Shop Blog

La différence entre fumer et vaporiser le cannabis vient en grande partie de la façon dont la chaleur est transférée vers la plante avant de l’inhaler. Les deux nécessitent l’inhalation de fumée ou de vapeur de matière végétale dans tes poumons, mais le produit final qui se retrouve dans ton corps est considérablement différent.

Fumer un joint consiste à mettre du cannabis dans une feuille pour le fumer. La matière végétale est brûlée et tu inhales sa fumée. Que ce soit en fumant un bong, un joint ou une pipe, le cannabis est exposé à une flamme qui crée la fumée que tu ingères dans tes poumons.

Au cours de ce processus, une grande partie de la matière végétale est brûlée et beaucoup de cannabinoïdes médicaux présents dans le cannabis ne sont pas ingérés. Les chercheurs disent que jusqu’à 88 % de ce qui est inhalé en fumant ne contient pas réellement de cannabinoïdes médicaux, car la plupart d’entre eux sont brûlés durant le processus.

D’autre part, les vaporisateurs fonctionnent de manière beaucoup moins brutale que le tabagisme. Un vaporisateur chauffe le cannabis au moyen d’un dispositif alimenté par une batterie. Cette chaleur, au lieu de la brûler, vaporise efficacement la matière végétale, créant une vapeur d’eau remplie de cannabinoïdes. Comme rien n’est brûlé, il n’y a pas réellement de fumée inhalée dans les poumons mais seulement de la vapeur d’eau grâce, à l’application de la chaleur au travers de la plante.

Alors, qu’est-ce qui est mieux pour toi ?

Il est inutile de dire que fumer est beaucoup plus nocif que vaporiser. En effet, la vaporisation a peu ou pas d’effets néfastes sur les poumons, en particulier si c’est fait de façon responsable. Les vaporisateurs sont généralement choisis par ceux qui consomment souvent du cannabis et qui sont à la recherche d’un moyen sain de l’ingérer.

Bien qu’il n’y ait pas de produits chimiques dans le cannabis, le gaz produit lorsqu’il est brûlé contient du monoxyde de carbone. Étant donné que la plupart des cannabinoïdes sont brûlés lorsque l’on fume, une grande partie de ce qui rentre réellement dans les poumons est du monoxyde de carbone.

Il n’y a aucun moyen d’éviter l’inhalation de monoxyde de carbone peu importe ce que tu fumes, même si c’est une matière végétale, organique qui vient du jardin. Fumer du cannabis est bien sûr beaucoup moins nocif que de fumer du tabac, mais c’est néanmoins dangereux pour les poumons si c’est fumé dans d’énormes quantités.

Les vaporisateurs, d’autre part, ne produisent pas de fumée, mais de la vapeur d’eau. C’est généralement beaucoup plus doux pour les poumons et ne contient pas de monoxyde de carbone.

En effet, la vapeur de cannabis qui est inhalée contient environ 95% de cannabinoïdes, car ils ne sont pas brûlés durant le processus de vaporisation. L’autre 5% est du cannabis responsable du goût et de l’odorat.  Rien d’agressif ou de toxique n’est effectivement inhalé dans les poumons.

Pour cette raison, les personnes qui utilisent le cannabis pour raisons médicales ont tendance à choisir des vaporisateurs plutôt que des bongs ou des pipes. C’est beaucoup plus sain pour le corps et cela permet de recevoir davantage des propriétés médicales contenues dans le produit.

Les vapos partie 1 : La différence entre vaporisation et fumette - Weed Seed Shop Blog

Les autres avantages à choisir la vaporisation

Il est clair que la vaporisation est une manière beaucoup plus saine d’ingérer du cannabis mais il y a également d’autres avantages à faire ce choix. Lorsque tu fumes de l’herbe, l’odeur peut être très puissante et elle a tendance à s’imprégner dans les vêtements, les cheveux et dans tout ce qui se trouve à proximité.

La vapeur d’eau se disperse beaucoup plus rapidement que la fumée et elle est beaucoup moins dense, par conséquent l’odeur ne reste pas aussi longtemps. C’est particulièrement vrai pour les vêtements et les cheveux. Ce qui fait de la vaporisation un moyen beaucoup plus discret de consommer du cannabis !

Si tu consommes avec des enfants autour, il est déconseillé de fumer en raison des effets potentiels de la fumée. La vaporisation est une bonne alternative pour ceux qui sont dans cette situation, car la fumée secondaire ne contient pas de produits chimiques ou de goudrons toxiques. En fait, c’est de la pure vapeur d’eau qui contient des cannabinoïdes qui restent dans le corps une fois la fumée exhalée.

Enfin, la fumée créée par un vaporisateur est plus forte (elle contient plus de cannabinoïdes) que celle produite quand on fume.  Ce qui signifie généralement que ceux qui vaporisent économisent un peu d’argent sur l’achat d’herbe car un vaporisateur ne nécessite pas autant de weed.

Donc, il est clair que si tu utilises du cannabis à des fins médicales et si tu consommes très souvent, le vaporisateur est un bon choix pour toi. Bien sûr, cela demande d’investir dans un vaporisateur, mais cela vaut la peine si tu prévois de consommer pendant un certain temps. La prochaine partie de cette série aborde la question de savoir comment fonctionnent les vaporisateurs pour créer la vapeur pure contenant les cannabinoïdes que tu inhales. Tu peux aussi passer directement à l’article t’aidant à décider quel vaporisateur choisir !

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Sera Jane Ghaly

    Sera Jane Ghaly

    Si je devais me décrire en quelques mots, je dirais que je suis une nomade assoiffée d’aventure. Née à Melbourne en Australie, j’ai vécu de nombreuses renaissances aux quatre coins du monde. Je suis positivement obsédée par les mots et les langues, et je m’en sers pour naviguer au travers des multiples dimensions de l’expérience humaine. Mon intérêt pour le cannabis a commencé aux États-Unis, et depuis je parcours le monde avec l’herbe comme boussole et source d’inspiration. La douce Marie-Jeanne m’a conduite de cérémonies shamaniques dans la forêt amazonienne en rituels enfumés avec des Babas en Inde. Je rêve de fumer un joint avec le podcasteur américain Joe Rogan !
    En savoir plus
Retour haut de page