Le meilleur sol pour la culture du cannabis

Le meilleur sol pour la culture du cannabis – WeedSeedShop

Le sol dans lequel poussent les plantes est la base de toute culture. Si tu gères bien cette partie, le reste sera plus simple. Le cannabis a des besoins particuliers dont il faut être conscient avant de planter les graines. Continue ta lecture pour savoir comment choisir ton sol.

Une des étapes les plus importantes dans la réussite d’une culture de cannabis est sa base même : le sol. S’assurer d’avoir sélectionné le bon sol pour la culture du cannabis peut grandement faciliter la pousse et la floraison des plantes.

Ne pas le faire, c’est se donner beaucoup de travail supplémentaire au cours du processus de pousse, en devant ajouter des nutriments. C’est particulièrement malvenu pour des cultivateurs débutants, qui ont déjà beaucoup de facteurs à prendre en compte !

Cet article couvre les bases en la matière, afin que tu lances ta culture dans le meilleur environnement possible. Cela t’aidera également à décider (si tu ne l’as pas déjà fait) si tu veux cultiver en intérieur, en extérieur, avec des plantes en pot ou directement dans la terre.

Quelque soit la situation, un bon sol est essentiel à la culture de tes plantes de cannabis. Donc, que tu sois un cultivateur expérimenté, ou que tu lises ceci parce que vous avez besoin d’informations pour cultiver pour la première fois, continue ta lecture !

Qu’est-ce qui fait qu’un sol est bon pour la culture du cannabis ?

Avant d’acheter du terreau ou même de choisir si tu vas cultiver à l’intérieur ou à l’extérieur, tu dois savoir quel type de sol le cannabis apprécie. Il est important qu’il ait le bon équilibre de nutriments et qu’il permette l’écoulement de l’eau et une bonne aération.

Quand vous regardez un sac de terreau, les trois choses auxquelles tu dois faire attention sont :

  1. Les nutriments disponibles,
  2. Les quantités desdits nutriments
  3. L’équilibre du pH

Tu peux aussi prendre en compte des facteurs comme de savoir si le terreau est fait pour les aliments comestibles, car il ne faut pas oublier que la weed va finir dans ton corps. S’il est organique, pas besoin de s’inquiéter.

Le facteur le plus important, outre l’absence de produits chimiques, est le niveau de pH. Il s’agit généralement la plus grande variable entre les terreaux qui s’achètent dans les magasins. Le cannabis aime un pH de 5,5 à 6,8.

Ton sol devrait déjà être fertilisé – surtout si tu cultives pour la première fois. Si ce n’est pas le cas, tu devras fertiliser tes plantes, ce qui rajoute du travail. Si un produit est léger et contient peu de nutriments, il ne te sert à rien. Un sol manquant de nutriments n’est pas un environnement propice à la culture du cannabis.

Pour que la culture soit facile, ton sol devrait contenir un bon équilibre entre les nutriments préférés du cannabis : l’azote, le potassium et le phosphate. Certains mélanges de terreau contiendront des niveaux élevés d’azote et des niveaux plus bas de phosphate, ce qui n’est pas terrible. Cherche un bon équilibre entre les trois nutriments.

En Europe, le standard de teneur en nutriments est comme suit :

  • 200-450 mg/l N
  • 200-500 mg/l P
  • 300-550 mg/l K
  • 80- 120 mg/l Mg

Choisir le sol et les pots pour le drainage

Si tu cultives ton cannabis dans des pots, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, tu dois prendre en compte le drainage et le flux d’air. Les pots en argile absorbent une partie de l’eau utilisée pendant l’arrosage, les pots en plastique sont donc meilleurs. N’oublie pas de choisir le type qui a des trous d’évacuation au fond.

Ton sol doit permettre un débit maximum d’eau et d’air. La quantité de terre utilisée et sa densité dans le pot sont également importantes, car elles ont un impact sur l’évacuation de l’eau.

Lorsque tu arroses, il faut atteindre les racines. Un sol trop compact et défavorable à l’écoulement de l’eau va inhiber la distribution des nutriments dans les plantes. Le sol optimal pour la culture du cannabis devrait permettre un drainage suffisant et une croissance rapide des racines. Il devrait avoir un ratio air-eau élevé.

Le terreau pour la culture dans des pots

Le meilleur sol pour la culture du cannabis – WeedSeedShop

La culture en pots permet un contrôle complet sur le milieu dans lequel la plante se développe. Sans son environnement, il n’y a vraiment rien qui vient de l’extérieur pour nourrir ou détruire la plante. À certains égards, c’est très bien, mais cela nécessite plus d’attention au cours de la phase végétative et de la floraison pour s’assurer que les niveaux de nutriments se maintiennent.

Lorsque le cannabis pousse dans un pot, c’est toi la source complète de nutriments. Tu dois porter une attention particulière aux niveaux de nutriments dans le terreau, au cas où les plantes auraient besoin de plus grandes quantités de tel ou tel nutriment.

Que tu cultives en intérieur ou en extérieur, tu peux utiliser les mêmes pots et le même terreau. Tu devras toujours surveiller les niveaux de nutriments et de pH, mais tu minimises le risque d’invasion par les nuisibles qui vivent dans le milieu environnant.

Être sensible aux besoins de tes pantes tout au long du processus de croissance est la seule façon de vraiment savoir quand il faut des nutriments. Cependant, cela te permet également de maintenir un environnement de croissance parfait sans interférence de facteurs externes.

Le terreau pour la culture dans le sol

Le meilleur sol pour la culture du cannabis – WeedSeedShop

Si tu choisis de faire pousser ton cannabis dans le sol naturel, il sera nécessaire de comprendre à quoi ressemble le sol dans cette zone et dans celles qui l’entourent. Ta plante tirera des nutriments de toute la région environnante, et si celle-ci n’est pas idéale pour le cannabis, il pourrait ne pas bien pousser.

Cultiver du cannabis dans un sol argileux n’est pas idéal et pas recommandé. Mais il peut très bien s’épanouir dans un sol sableux ou pelucheux. Ces milieux permettent le mouvement de l’eau et la croissance des racines, ainsi que la circulation de l’air.

Cultiver dans le sol signifie également que tes plantes ne subissent pas les limitations de la croissance des racines qu’ils pourraient rencontrer dans des pots. De ce fait, elles peuvent devenir plus grosses, plus pulpeuses et potentiellement plus productives.

Pour que tout cela soit possible, il faut d’abord tester ton sol extérieur. Le niveau de pH du sol varie à chaque endroit, et si le sol est trop acide ou trop alcalin, ta récolte en souffrira.

Que faire si le sol n’est pas le bon niveau de pH pour soutenir la croissance du cannabis ? Tu peux prendre du temps pour créer le bon environnement dans ton sol avec des engrais, ou tu peux recourir à la culture en pots. Tout dépendra de ce que tu souhaites accomplir et du temps dont tu disposes.

Une fois que l’environnement parfait est créé, le réseau de microbes et d’insectes vivant dans le sol devient aussi une source de nutriments pour la plante, ce qui signifie moins de travail pour toi et un meilleur rendement.

Fabriquer ton propre sol

Il reste toujours l’option de fabriquer ton propre sol, auquel cas nous recommandé de créer un sol organique recyclé. Cette option autorise un contrôle créatif complet, te donnant la possibilité de le charger avec des nutriments de sorte que tu n’auras pas besoin d’ajouter des éléments nutritifs plus tard. En plus de cela, le sol fait maison est généralement plus bon marché que celui acheté en magasin !

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Sera Jane Ghaly

    Sera Jane Ghaly

    Si je devais me décrire en quelques mots, je dirais que je suis une nomade assoiffée d’aventure. Née à Melbourne en Australie, j’ai vécu de nombreuses renaissances aux quatre coins du monde. Je suis positivement obsédée par les mots et les langues, et je m’en sers pour naviguer au travers des multiples dimensions de l’expérience humaine. Mon intérêt pour le cannabis a commencé aux États-Unis, et depuis je parcours le monde avec l’herbe comme boussole et source d’inspiration. La douce Marie-Jeanne m’a conduite de cérémonies shamaniques dans la forêt amazonienne en rituels enfumés avec des Babas en Inde. Je rêve de fumer un joint avec le podcasteur américain Joe Rogan !
    En savoir plus
Retour haut de page