La weed par la porte étroite : le guide du suppositoire au cannabis

Suppositoires au cannabis : une ANALyse - WeedSeedShop

Fumer du cannabis, le manger, le vaporiser et l’appliquer par voie topique constituent autant de moyens assez conventionnels d’utiliser le cannabis. Mais savais-tu qu’il est maintenant possible de prendre du cannabis par voie rectale ? Oui : de l’herbe dans le popotin. Ta réaction initiale pourrait être un grand « euuuuuuuh… non ?! » mais réserve ton jugement pour la fin de cet article.

Quand un groupe de passionnés de cannabis se réunit, ils ne peuvent s’empêcher de s’émerveiller devant Marie-Jeanne : fumée, mangée, vaporisée, les moyens de l’apprécier ne manquent pas.

Mais même les consommateurs les plus expérimentés pourraient être un peu timides à l’idée de s’enfoncer de l’herbe dans les fesses. Où ? Oui, on parle ici de cannabis rectal (ou vaginal, voir la fin de l’article). C’est une nouvelle tendance, pourrait-on dire. Et peut-être que si tu mets tes appréhensions de côté, tu seras agréablement surpris !

Blague à part, le cannabis rectal est en réalité une véritable révolution. Il offre d’incroyables bienfaits pour la santé avec lesquels la fumée ne peut rivaliser. Le corps absorbe beaucoup plus de la substantifique moëlle du cannabis tout en contournant (du moins selon la science) la défonce associée au THC. Pour beaucoup de gens, c’est un combo gagnant.

Les suppositoires de cannabis sont probablement le seul moyen de consommer du THC sans effet secondaire psychotrope. Jusqu’à présent, les gens avaient recours à des médicaments exclusivement à base de CBD, tels que l’huile de CBD, pour atténuer l’effet psychoactif, manquant ainsi la synergie magique du THC et du CBD lorsqu’ils travaillent de concert.

En fait, le cannabis par voie rectale pourrait être la méthode de consommation la plus rapide et la plus efficace. Alors, avant de renoncer à l’expérimentation, lis attentivement ce guide sur les suppositoires cannabiques.

Mais pourquoi passer par la voie rectale ?

Suppositoires au cannabis : une ANALyse - WeedSeedShop

Pourquoi, alors, quelqu’un pourrait-il choisirait-il de procéder ainsi ? En fait prendre des drogues par le derrière n’est pas si nouveau que ça. C’est nouveau pour le cannabis. Et au cas où tu te poserais la question, un suppositoire de cannabis ne consiste pas à se coller une tête de weed dans l’anus, ce qui est plus ou moins impossible sur le plan anatomique.

Un suppositoire de cannabis est généralement constitué d’une infusion de cannabis dans de l’huile de noix de coco, qui a la forme d’un tampon ou d’un suppositoire. Cela facilite l’insertion, la chose fond très facilement une fois à l’intérieur et peut ensuite être absorbé par les veines rectales, et passer directement dans la circulation sanguine.

Au nombre des raisons pour lesquelles une personne pourrait vouloir « goûter » à cela :

  • Pour une raison ou une autre, elle a du mal à avaler des pilules ou des gélules.
  • Elle souhaite traiter médicalement la zone entourant le rectum, comme l’anus, les intestins et même l’estomac.
  • Ou en cas d’utilisation vaginale : pour traiter des maladies liées au vagin ou aux douleurs menstruelles.
  • La personne ne veut pas ressentir l’effet psychoactif, mais veut consommer du THC. La science dit que cette méthode n’est pas psychotrope, bien que certaines preuves anecdotiques suggèrent le contraire en cas de très faible tolérance au cannabis.
  • Le corps absorbe beaucoup plus de cannabinoïdes, ce qui les rend plus efficaces.

Donc, prendre du cannabis par voie rectale pourrait ne pas être une façon « récréative » d’utiliser le cannabis, à moins que tu ne sois du genre à aimer les expériences bizarres. Cependant, pour certains patients utilisant le cannabis médical, il s’agit en fait du mode de consommation idéal.

Comment fonctionnent les suppositoires au cannabis ?

Nous avons déjà expliqué les bases du fonctionnement d’un suppositoire au cannabis. Il est généralement fabriqué à partir de cannabis et d’huile de coco et s’insère par le rectum ou parfois dans le vagin, en fonction de l’usage auquel il est destiné. Mais que se passe-t-il après cela ?

Premièrement, le matériau constituant le suppositoire doit fondre et se dissoudre à travers la membrane aqueuse qui tapisse le rectum. Si tu connais les cannabinoïdes, tu sais qu’ils ne sont pas solubles dans l’eau. Au contraire, ils sont solubles dans les graisses. Alors, comment les cannabinoïdes parviennent-ils à traverser cette membrane aqueuse et à pénétrer dans le sang ? À vrai dire, cela reste un peu un mystère.

Cette méthode non conventionnelle d’administration du cannabis a été testée sur des singes. En utilisant seulement le suppositoire, la biodisponibilité du THC (la quantité de composé que peut réellement absorber le corps) était fondamentalement nulle. Cependant, lorsqu’ils ont ajouté de l’ester hémisuccinate de THC, le THC-HS, la biodisponibilité a été mesurée à 13,5%.

Suppositoires au cannabis : une ANALyse - WeedSeedShop

En supposant que, avec ou sans la présence de cet hémisuccinate, les cannabinoïdes ont pénétré dans le sang, un phénomène biologique très intéressant est évité. Habituellement, avec le cannabis ingéré; les cannabinoïdes atteignent la circulation sanguine par le biais du tractus gastro-intestinal.

Au cours de ce processus, le THC est converti en 11-OH-THC, un composé qui est, fait très inhabituel, beaucoup plus psychédélique que le THC. Dans la plupart des cas, les métabolites sont moins puissants que la molécule d’origine, mais pas ici !

Le THC a une autre occasion de se convertir en son homologue plus psychédélique lorsqu’il passe par le foie. Cela se produit après son passage dans le tractus gastro-intestinal. Après avoir été métabolisés par le foie, les cannabinoïdes pénètrent dans le sang. C’est pourquoi le cannabis comestible est souvent une expérience beaucoup plus psychédélique.

Revenons à la weed rectale : ce processus métabolique est intégralement contourné. Les cannabinoïdes pénètrent dans le sang par les veines rectales et prennent effet très rapidement – en moins de 15 minutes. Il n’y a pas de métabolisation des cannabinoïdes via le tractus gastro-intestinal ou le foie, et le CBD et le THC se retrouvent dans la circulation sanguine tels quels.

Une fois dans le sang, les effets peuvent durer de quatre à huit heures. Cependant, l’effet psychoactif est généralement nul en raison d’un manque de métabolisme. Un « élévation » est ressentie, mais beaucoup plus sur le plan physique que psychologique ou cérébral.

Quels sont les bienfaits du cannabis rectal ?

Le bienfait le plus évident de l’utilisation de cannabis rectal est le traitement localisé. Si tu rencontres des problèmes rectaux, tels qu’une fissure anale, il est logique d’utiliser un suppositoire. Tout type de problème médical lié au bas du tronc sera traité beaucoup plus rapidement avec une administration rectale plutôt qu’orale.

Cependant, il semble que les cannabinoïdes soient beaucoup plus biodisponibles après une administration rectale qu’autrement. Il n’ya pas eu beaucoup de recherches sur le sujet, sauf l’expérience de singe mentionnée ci-dessus. Mais un médecin américain consacre beaucoup de ressources à la création de suppositoires au cannabis.

Le docteur Paula-Noel Macfie a créé Back Door Medicine, un groupe dédié à la formation au suppositoire de cannabis. Elle dit que lorsque le cannabis est fumé, 15 à 25% des cannabinoïdes atteignent la circulation sanguine. Lorsqu’il est mangé, on passe à 25-30%. Cependant, après administration rectale, 75 à 80% des cannabinoïdes deviennent biodisponibles. Pour les promoteurs de ce style de suppositoire, c’est l’avantage le plus important qu’ils offrent.

Et le cannabis vaginal dans tout ça ?

Bien que les suppositoires vaginaux soient différents (car généralement conçus spécifiquement pour être insérés dans le vagin), ils suivent des principes similaires. Les femmes qui souffrent de crampes pendant leurs règles ou qui souffrent de maladies du vagin telles que l’endométriose peuvent s’attendre à un meilleur soulagement avec les suppositoires. Le traitement est localisé, concentré et contourne le métabolisme.

Par exemple, des sociétés telles que Fairwinds créent des suppositoires spécialement pour le vagin. Les ingrédients naturels comprennent du beurre de cacao, du beurre de karité et de l’huile de cannabis extraite des bourgeons. La formule comprend même certaines autres herbes qui sont bonnes pour le vagin.

L’idée principale est de « mettre les cannabinoïdes là où ça fait mal ». Bien sûr, c’est agréable de fumer de la weed quand on a ces fameuses crampes. Mais la plupart d’entre nous doit reconnaître que cela ne change pas toujours grand-chose à la douleur elle-même, plutôt à se détourner de celle-ci partiellement. Le suppositoire quant à lui est conçu pour apporter un soulagement exactement là où il est nécessaire.

Nous pensons que les suppositoires de cannabis font partie des meilleures inventions de l’industrie du cannabis. Ils sont de plus en plus disponibles dans des endroits où le cannabis est légal. Et si tu ne peux pas t’en procurer, tu peux faire les tiens chez toi !

Globalement, le principal avantage du cannabis consommé par voie rectale par rapport au cannabis consommé par voie orale est qu’on obtient plus de choses bonnes pour le corps, sans modification cognitive. Et pour les consommateurs de cannabis médical, c’est une excellente nouvelle.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Sera Jane Ghaly

    Sera Jane Ghaly

    Si je devais me décrire en quelques mots, je dirais que je suis une nomade assoiffée d’aventure. Née à Melbourne en Australie, j’ai vécu de nombreuses renaissances aux quatre coins du monde. Je suis positivement obsédée par les mots et les langues, et je m’en sers pour naviguer au travers des multiples dimensions de l’expérience humaine. Mon intérêt pour le cannabis a commencé aux États-Unis, et depuis je parcours le monde avec l’herbe comme boussole et source d’inspiration. La douce Marie-Jeanne m’a conduite de cérémonies shamaniques dans la forêt amazonienne en rituels enfumés avec des Babas en Inde. Je rêve de fumer un joint avec le podcasteur américain Joe Rogan !
    En savoir plus
Retour haut de page