Comment dire à tes parents que tu fumes du cannabis

Avouer qu'on fume du cannabis aux parents - WeedSeedShop

Admettre à ses parents qu’on aime fumer de l’herbe est probablement l’une des conversations les plus compliquées qu’il soit possible d’avoir. Nous avons voulu proposer quelques manières d’adoucir le processus. Rends la conversation beaucoup plus simple en suivant les conseils de bon sens que nous présentons dans cet article.

C’est une conversation que tous les fumeurs de cannabis redoutent. Enfin, pas tant la conversation que la réaction éventuelle. Pour beaucoup de consommateurs de cannabis, il est important de dire à leurs parents qu’ils apprécient cette plante pas comme les autres..

Selon l’importance du cannabis dans ta vie, le cacher pourrait être comme cacher l’une des parties les plus importantes de ton être. C’est extrêmement épuisant et vraiment désagréable d’avoir à mentir.

Confesser à des parents plutôt conservateurs une telle pratique n’est en aucun cas une tâche facile. Ce sera même sans doute très malaisant et frustrant. Mais il faut faire en sorte qu’elle ne  gâche pas ta relation avec tes géniteurs !

Oui, c’est un moment étrange et difficile à traverser. Heureusement, nous avons compilé quelques conseils pour t’aider.

1. Ils le savent peut-être déjà

Si tu vis toujours avec vos parents, ils sont peut-être déjà au courant, même si tu as essayé de le cacher. Ils ont probablement déjà passé des heures à demander à Google pourquoi leur enfant se dirige directement vers le réfrigérateur quand il rentre à la maison. Et quelle autre substance que la weed pour déchaîner ainsi la fringale ?

Donc, avant de te faire du mouron pour leur annoncer la “grande nouvelle”, prends en compte qu’ils pourraient déjà le savoir. C’est vraiment l’une des meilleures perspectives possibles et t’éviterait certainement le choc initial.

2. Parle avec assurance en sachant ce que tu vas dire

Au moment de parler à tes parents du cannabis, il est important de le faire avec assurance. Assurance qui n’est pas de l’arrogance, d’ailleurs. N’oublie pas que leur expérience de la vie est plus importante que la tienne. Mais si tu as confiance en ton choix, tu peux parler d’un ton neutre.

Si tu as trop peur de t’ouvrir à eux, ça risque d’être difficile pour eux de te faire confiance. Si tu en as besoin, prépare ce que tu vas leur dire. Essaye de ne pas trop avoir l’air de quelqu’un qui a appris son texte par coeur, mais la préparation peut t’aider à dire ce dont tu as besoin clairement et sans emphase.

Nous avons rassemblé des articles avec des informations pertinentes pour une telle conversation :

3. Choisis l’endroit et le moment avec soin

Une conversation saine sur ce sujet dépend beaucoup du moment et de l’endroit où elle se tient. Si tes parents traversent une période particulièrement difficile dans leur vie, c’est le genre de nouvelles qui peut attendre un peu. Choisis un moment où tout le monde est détendu.

Évitez d’avoir ce genre de conversation “sérieuse” avec beaucoup d’autres personnes autour. Cela ne regarde personne d’autre que toi et tes parents. Et surtout ne le fais pas par téléphone. C’est beaucoup plus courtois de le dire en face !

4. Sois préparé à ce qu’ils réagissent mal

Avouer qu'on fume du cannabis aux parents - WeedSeedShop

Si c’est si terrifiant d’aborder le sujet du cannabis avec les parents, c’est parce qu’ils risquent de ne pas te féliciter. Tu préfèrerais bien évidemment éviter le drame, mais impossible d’affirmer qu’il n’aura pas lieu.

Si c’est le cas, cesse de te justifier. Si la conversation prend un tour extrêmement émotif et incontrôlable, il est probablement préférable de laisser les choses et de reprendre la conversation après que tout le monde se soit un peu calmé. Ne panique pas si eux paniquent, reste calme.

5. N’hésite pas à partager tes connaissances

Si tu vois dans quelle direction part la discussion et que tes parents sont réceptifs, informe-les. Peut-être que la raison pour laquelle ils hésitent un peu à accepter cette consommation est qu’ils ne connaissent rien du cannabis.

Si tu consommes du cannabis pour traiter certains problèmes de santé, expliques-en quoi cela t’aide. Partage les informations qui t’ont amené à t’en servir dans un but thérapeutique en premier lieu. Et si tu consommes pour le plaisir, n’hésite pas à faire une comparaison avec l’alcool, bien plus destructeur et pourtant légal.

6. Laisse l’aspect légal en dehors de la conversation

Avouer qu'on fume du cannabis aux parents - WeedSeedShop

Tes parents pourraient évoquer les complications juridiques liées à la consommation de cannabis. Plus précisément, ils pourraient essayer de l’utiliser comme un moyen de te convaincre d’arrêter. Mais il est préférable de laisser ce sujet hors de la conversation.

Ca ne sert à rien d’admettre que ce que tu fais est illégal et que tu pourrais avoir des ennuis avec la justice si tu te fais prendre. Cela leur fera juste peur. Au contraire, dis-leur simplement que tu es responsable et qu’il est très improbable que tu sois arrêté pour consommation de cannabis.

7. Accepte l’idée qu’ils préfèreraient que tu ne fumes pas

Si tes parents ne sont pas les hippies que tu aimerais qu’ils soient, ils pourraient vraiment réprouver l’idée de fumer du cannabis. Ce désir part d’une bonne intention, même si l’ignorance joue un rôle dedans. Que ce soit ainsi. N’oublie pas que ton intention n’est pas de les inviter en weekend à Amsterdam ou Kingstone. Tu voulais juste leur dire la vérité.

Ce n’est pas nécessaire qu’ils acceptent ta consommation. S’ils sont mécontents, fais de ton mieux pour que cela n’ait pas un impact négatif sur vos rapports. Et la meilleure chose que tu puisses faire est d’accepter qu’ils ne veuillent pas tu le fasses. Cela ne signifie pas que tu dois arrêter, mais simplement que tu respectes leurs opinions !

8. Sois sobre

Bin oui. Ne débarque pas à cette conversation complètement défoncé. D’accord, tu aimes le cannabis, et il n’y a rien de mal à ça. Mais ce serait partir d’un très mauvais pied que de leur annoncer ça avec des yeux rouges de stoner à la mode Trainwreck. Attends de les avoir quittés, le joint sera nettement plus agréable !

Tes parents sont les personnes qui se soucient probablement le plus de ton bonheur. En même temps, cela fait d’eux les personnes avec lesquelles il est le plus difficile d’être honnête. Mais tu as seulement besoin de leur annoncer une fois. Après cela, la conversation sera nettement plus détendue, ne serait-ce parce que tu ne leur cacheras plus la chose !

Respire, détends-toi et utilise nos conseils avant d’entamer cette conversation importante avec tes parents. Tu l’as déjà fait ? C’était comment ? Nous aimerions avoir ton avis, alors partage ton histoire dans les commentaires !

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Sera Jane Ghaly

    Sera Jane Ghaly

    Si je devais me décrire en quelques mots, je dirais que je suis une nomade assoiffée d’aventure. Née à Melbourne en Australie, j’ai vécu de nombreuses renaissances aux quatre coins du monde. Je suis positivement obsédée par les mots et les langues, et je m’en sers pour naviguer au travers des multiples dimensions de l’expérience humaine. Mon intérêt pour le cannabis a commencé aux États-Unis, et depuis je parcours le monde avec l’herbe comme boussole et source d’inspiration. La douce Marie-Jeanne m’a conduite de cérémonies shamaniques dans la forêt amazonienne en rituels enfumés avec des Babas en Inde. Je rêve de fumer un joint avec le podcasteur américain Joe Rogan !
    En savoir plus
Retour haut de page