8 astuces pour fumer du cannabis de façon discrète

8 astuces pour fumer du cannabis de façon discrète

Malheureusement, il n’est pas rare pour certains d’entre-nous de devoir rester discret quant à notre conso : ceux qui vivent encore chez leurs parents ou dans un dortoir universitaire, ou même ceux dont les colocataires sont du genre moralisateur. Si c’est ton cas, cet article contient quelques conseils !

Car, même majeur et enfin libre de faire ses propres choix, tu prends un risque à fumer de la weed dans ta chambre ou dans un dortoir sur un campus universitaire. C’est la triste vérité… Tous les étudiants n’ont pas le loisir de fumer à leur guise.

Mais ne t’inquiète pas ! Presque tout le monde passe par là à un moment et ça ne dure pas éternellement. Donc, en attendant la liberté totale, nous avons des conseils sur la façon de cacher le fait que tu fumes du cannabis. Si tu dois absolument fumer dans ta chambre, il existe des astuces pour cacher ta conso et ne pas te faire choper !

1. Les mélanges de plantes à fumer

Peut-être que tes parents ou les surveillants du campus ne veulent pas que tu fumes. Mais au risque de se faire prendre à fumer, vous pouvez échapper à la leçon sur les dangers de la drauuuuuugue. Beaucoup moins de stigmates sont attachés aux mélanges à base de plantes, et ils sont légaux. S’en servir comme remplisseur de joint en conjonction avec la weed peut convaincre tes aînés que tu apprécies juste le goût de certaines plantes. Il n’y a rien de mal à cela, n’est-ce pas?

2. La technique de la serviette humide

Un classique chez les fumeurs. C’est un moyen très simple d’empêcher la fumée de s’échapper de votre chambre. Cela signifie que personne à l’extérieur ne la sentira. Cependant, cela ne résout pas vraiment le problème de l’odeur à l’intérieur de la pièce.

Mouille une serviette et enroule-la en forme de saucisse. Pose-la à travers le trou au bas de la porte et assure-toi qu’elle couvre l’ensemble de la porte. Ouvre la fenêtre afin que la majorité de la fumée sorte de la chambre. Sinon, quand tu ouvriras ta porte pour aller au frigo ou à la salle de bain, un nuage de fumée te suivra !

3. Fabriquer ton propre filtre à fumée

Les filtres à fumée captent toute la fumée que tu expires afin de ne laisser aucune trace ! Ils sont extrêmement efficaces pour attraper la fumée ainsi que l’odeur et sont parfaits pour les dortoirs et les chambres. Tu peux en fabriquer un facilement avec un rouleau de papier toilette, un élastique, un morceau de matériau quelconque et du coton. Si tu n’as pas de coton, tu peux simplement recoudre une chaussette ou un morceau de tissu.

Couvre une extrémité du rouleau avec le morceau de matériau et fixe-le avec l’élastique. Farcis l’intérieur du rouleau avec le coton ou une chaussette, en fonction de ce qui est disponible. Lorsque tu expires, fais-le dans le filtre à fumée, et personne ne se doutera de rien !

4. Mets-toi au vapo

8 astuces pour fumer du cannabis de façon discrète

Si vous n’êtes pas totalement coincé sur l’idée de fumer des joints, tu peux te mettre au vapo. La vaporisation ne produit presque pas d’odeur, et la vapeur disparaît rapidement dans une pièce. La fumée, quant à elle, a une odeur puissante qui reste longtemps. La vaporisation est idéale pour tous ceux qui veulent fumer de la weed discrètement, car il suffit d’une ou deux taffes.

5. Les bougies qui neutralisent l’odeur

Il existe des bougies qui sont spécifiquement faites pour les stoners ayant besoin de couvrir l’odeur. C’est étrange cependant, parce que parfois ces bougies n’ont elles-mêmes pas d’odeur. Mais elles ont des propriétés qui couvrent les odeurs.

Elle peuvent souvent être achetées dans les head-shops magasins, ou alors en ligne. Il vaut mieux jeter un coup d’œil sur les avis pour savoir lesquelles sont les plus efficaces pour dissimuler l’odeur du cannabis !

6. Fumer dans la salle de bain

La plupart des salles de bains ont un ventilateur à l’intérieur, quand elles n’ont pas carrément une fenêtre. Donc, la meilleure façon d’éviter de se faire prendre est peut-être de faire semblant de prendre une douche et de fumer dans le ventilateur. S’il y a une fenêtre, tu peux cracher la fumée dans sa direction et c’est encore mieux. La vapeur de la douche va prendre soin de la plus grande part de l’odeur et tu peux même brûler une bougie pour l’ambiance !

7. Les purificateurs d’air

Même si les purificateurs d’air ne se débarrassent pas de l’odeur du cannabis immédiatement, ils peuvent faire un bon travail pour se débarrasser de ce qui reste après une bonne fumette. Si tu fumes régulièrement dans ta chambre ou surtout la nuit, un purificateur d’air te permettra de garder une atmosphère fraîche. Pendant la nuit, il va se débarrasser de l’odeur persistante.

8. Utilise un bang

8 astuces pour fumer du cannabis de façon discrète

En dernière instant, utiliser un bang est beaucoup moins odorant et que de fumer un joint. D’une certaine façon, l’odeur est beaucoup moins intense après avoir traversé le verre que le papier. Alors garde tes spliffs et tes blunts pour les sessions de fumette en extérieur avec tes amis. Coule des douilles en intérieur et diminue les risques de te faire prendre.

Avons-nous oublié quelque chose? Une autre astuce pour masquer l’odeur de la weed ? Fais-nous part de ton avis dans les commentaires !

Comments

1 réflexion sur “8 astuces pour fumer du cannabis de façon discrète”

  1. Super conseil d’avoir un bang dans sa chambre et de vouloir que personne ne comprenne que nous fumons, je vais vous donner un vrai conseil, prener du schit et coller le dans un endroit bien cacher, et fumer le dans un verre vide, avec la technique du roulé-boulé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Sera Jane Ghaly

    Sera Jane Ghaly

    Si je devais me décrire en quelques mots, je dirais que je suis une nomade assoiffée d’aventure. Née à Melbourne en Australie, j’ai vécu de nombreuses renaissances aux quatre coins du monde. Je suis positivement obsédée par les mots et les langues, et je m’en sers pour naviguer au travers des multiples dimensions de l’expérience humaine. Mon intérêt pour le cannabis a commencé aux États-Unis, et depuis je parcours le monde avec l’herbe comme boussole et source d’inspiration. La douce Marie-Jeanne m’a conduite de cérémonies shamaniques dans la forêt amazonienne en rituels enfumés avec des Babas en Inde. Je rêve de fumer un joint avec le podcasteur américain Joe Rogan !
    En savoir plus
Retour haut de page