10 mythes tenaces au sujet du cannabis

10 mythes tenaces au sujet du cannabis - Weed Seed Shop Blog

Le cannabis est une plante qui déchaîne les passions, et de nombreuses rumeurs circulent à son sujet. Tout le monde a cru à au moins l’une d’entre elles dans sa vie. Cet article se propose de démonter les 10 mythes les plus tenaces concernant le cannabis.

La présence du cannabis dans la société moderne a toujours été très controversée. Elle est donc l’objet de beaucoup de mythes et les gens ne savent plus quoi croire. Nous allons donc revoir quelques-uns de ces mythes dans cet article.

La tendance est de créer des rumeurs autour de cette plante magique, qu’elles viennent des autorités ou des consommateurs de cannabis eux-mêmes. Certains essaient de te faire croire que la plante est mauvaise la santé et il est temps de mettre fin à certains de ces mythes. Il existe aussi quelques idées fausses sur la façon de la consommer qui pourraient se révéler être un énorme gâchis de ton herbe. Voici quelques mythes populaires sur cette plante que nous allons anéantir !

1. Conduire sous l’influence du cannabis est aussi mauvais que la conduite en état d’ivresse

Bien que la conduite ne soit peut-être pas la tâche la plus sûre à entreprendre quand on est défoncé, il est sans aucun doute un mythe que conduire sous influence du cannabis est aussi mauvais que la conduite en état d’ivresse. La détérioration des perceptions en état d’ivresse est significativement plus élevée que lorsqu’on est en état de défonce. Les conducteurs étant moins susceptibles d’enfreindre le code de la route à cause de leur paranoïa à ce sujet. Récemment, des études menées en Australie montrent qu’il n’y a pas de preuves que les conducteurs défoncés soient plus susceptibles d’avoir un accident. En fait, ces études ont prouvé que parmi les conducteurs défoncés impliqués dans des accidents de voiture, moins de la moitié étaient responsables de l’accident – comparé aux personnes en état d’ébriété impliquées dans un accident de voiture, qui étaient responsables dans 90% des cas.

10 mythes tenaces au sujet du cannabis - Weed Seed Shop Blog

2. Le cannabis cause des lésions cérébrales

Le mythe du cannabis qui provoquerait des lésions cérébrales ou tuerait les cellules du cerveau vient probablement d’une étude française qui montre des changements cérébraux chez les gros consommateurs d’herbe. Les chercheurs ont observé des différences dans les fonctions cognitives et la mémoire, mais les résultats n’ont jamais été vraiment concluants. Néanmoins, les médias ont popularisé les résultats et c’est devenu un mythe courant. Et bien, sois rassuré, le cannabis ne cause définitivement pas de dommages au cerveau.  Une étude récente de l’Université de Louisville prouve même qu’il n’entraîne pas la perte des cellules du cerveau, résultats corroborés par l’Université de Cambridge.

3. Le cannabis diminue la libido

Ce mythe a été un moyen de dissuader les jeunes de fumer du cannabis , en essayant de les convaincre que la consommation d’herbe les rendrait asociaux et diminuerait leur libido. En fait, c’est plutôt le contraire. Les consommateurs de cannabis apprécient les relations sexuelles en état de défonce. En fait, il rend le corps plus réceptif aux sensations ce qui peut améliorer l’expérience sexuelle.

4. Le cannabis rend dépendant

Ce mythe est particulièrement controversé, car tout le monde semble connaître quelqu’un qui ne peut pas vivre sans herbe. Mais y a-t-il véritablement une dépendance physique au cannabis ? Il n’y a aucune preuve suggérant que la weed est addictive, et certainement pas de la manière classique dont nous identifions une dépendance, qui est une accoutumance physique. On mentionne souvent plutôt la dépendance au cannabis comme une sorte de dépendance mentale à la plante plutôt que d’une dépendance réelle.

5. On peut se défoncer en mangeant du cannabis cru

Tu te trompes si tu crois que tu peux prendre une boulette crue, l’avaler et ensuite être défoncé. Le cannabis doit être chauffée (ou décarboxylé) afin d’activer le THC et le CBD qu’il contient. Si tu le mets dans ta bouche, tout droit sorti du sachet, ce sera totalement inefficace. Note que c’est différent avec les produits mangeables fabriqués à partir du beurre de cannabis, un procédé par lequel il est chauffé.

6. Le cannabis ruine la mémoire

Il existe un mythe très répandu selon lequel l’utilisation du cannabis ruine ta mémoire à long terme, mais ce n’est absolument pas vrai. Le THC est connu pour avoir un effet important sur presque tous les aspects de la mémoire, à l’exception de celui qui est responsable de la mémoire à long terme.

Il y a une certaine interférence entre le cannabis et la création de souvenirs quand on est défoncé, mais c’est la mémoire à court terme qui est affectée. Mais tu ne seras jamais défoncé au point de ne pas te souvenir où tu habites, ou même que tu as fumé un joint. L’astuce est de ne pas trop fumer de sorte qu’entre les périodes de consommation, tu pourras créer des souvenirs à long terme !

10 mythes tenaces au sujet du cannabis - Weed Seed Shop Blog

7. Tu peux faire une overdose de cannabis

N’aie pas peur, tu ne peux pas mourir d’avoir trop fumé de cannabis. On n’a jamais enregistré de décès dont il serait la cause. En fait, on estime que tu devrais ingérer une quantité d’herbe aussi grande que l’Empire State Building pour faire une overdose. C’est quarante mille fois la dose régulière de cannabis à ingérer d’un seul coup !

8. Le cannabis provoque le cancer

C’est un mythe courant de croire que le cannabis provoque le cancer, qui vient probablement du fait qu’il est souvent fumé. Parce qu’il est associé à la cigarette, beaucoup de gens croient qu’il provoque également le cancer. Bien que la fumée de cannabis contienne des substances cancérogènes, il existe des moyens de le consommer qui permettent de guérir le cancer plutôt que de le créer. Lorsqu’il est ingéré par voie orale, il ne contient pas de substances cancérogènes et contient des propriétés qui luttent contre le cancer.

9. Toutes les herbes sont égales

Faux ! Toute personne qui est déjà entrée dans une officine spécialisée sait que les herbes ne sont pas toutes les mêmes. Il existe différents types d’herbes pour différentes situations, allant de récréatif à médicinal. Il existe même certaines souches de cannabis qui ne contiennent que du CDB et qui sont produites seulement à des fins médicinales et ne rendent même pas high. Donc, avant de juger le cannabis parce que tu as fumé une souche qui n’était pas très forte, il faut savoir qu’il existe de nombreuses souches différentes !

10. Le cannabis est une drogue d’initiation

Beaucoup de gens essaient d’utiliser l’argument selon lequel « le cannabis  est une drogue d’initiation » pour empêcher les jeunes de le consommer. Il n’y a aucune preuve  nulle part qu’il serait responsable du fait que les gens essaient des drogues plus dures. En fait, la plupart des jeunes gens boivent de l’alcool avant d’essayer l’herbe, et il serait plus judicieux d’étiqueter l’alcool comme étant la drogue d’initiation. La différence dans les effets physiques et cognitifs entre le cannabis et les amphétamines, par exemple, est énorme. Il n’y a pas de lien réel entre ces deux produits et aucune raison de croire que fumer de l’herbe amènera à fumer des cristaux de méthamphétamines.

Comments

9 réflexions sur “10 mythes tenaces au sujet du cannabis”

  1. hep, si la conduite sous cannabis est bien moins meutrière que l’alccol au volant il n’en demeure pas moins que conduire en étant stoned n’est pas recommandé. En règle générale le cannabis abaisse les fonctions cognitives et psycho-motrices , mais les consommateur de cannabis sont très conscient de leur état et adaptent leur conduite en conséquence. Le problème est que la prévalence du cannabis chez les conducteur a considérablement augmentée pour rejoindre celle de l’alcool qui elle est en baisse. Résultat on se retrouve avec une hausse des accidents dans lequel le cannabis est « impliqué ». Dans 23% des accidents mortels on retrouve un conducteur positif au cannabis. Ce qui bien sûr ne veut pas dire responsable c’est clair. En fait, en affinant on arrive au chiffre de 6,9% des accidents mortels dans lesquels un stupéfiant (9 fois sur 10 le cannnabis) est la cause principale de l’accident. Donc en 2015, c’est quand même près de 240 personnes qui auraient perdu la vie à cause du cannabis. On peut supposer que les statistiques sont contestables, ne serait-ce que parce-que elle comptabilise des personnes ayant juste des traces de THC dans le sang, 0,5ng comme positif, ok, alors on on y va franco et on divise par deux et ça nous donne autour de 120 morts quand même. Donc si c’est possible, évitez de fumer avant de prendre le volant. (ingérez, c’est indétectable dans la salive, ha ha ha) nan je déconne ingérez pas et oubliez le BHO pasque là ça craint velu.

  2. Anita lerch

    Merci de m’avoir rassuré sur des questions que je ne pouvais répondre à mon entourage et ma famille.
    Je partage .

  3. en effet, je fume ce produit, don de la nature, depuis 45 ans, 1 gramme par jour suivant la qualité, je suis sain de corps et d’esprit, et conducteur d’élite, et en plus il m’a sorti de ma période d’addiction à l’alcool dans lequel j’étais tombé à cause des considérations soi-disant scientifiques et de la prohibition, alors si on voulait bien nous foutre la paix ce serait bon pour tout le monde

  4. Dépendance
    Et surtout à cause du tabac..
    Un ami à arrêté le tabac, sa consommation d’herbe est devenue maintenant occasionnelle..
    Je ne fume plus depuis 25ans (tabac), et Pareillement, cela est devenu une exeption « agréable »
    Pas accros du tout…

  5. Si vous mangez une boulette de shit de bonne qualité 1gr environ et que celà ne vous fais pas décoller, vous êtes sans doute un extraterrestre. Pour l’e reste je suis ok avec vous.

    1. Je crois savoir que le THC se vaporise au alentour de 180 voir 190°c.
      A vérifier, mais j’ai déjà avalé mon olivette parce-que « présence de bleus » et ça fonz’ pas.
      …désolé je ne suis peu être pas humain après tout ^_^

    2. Bruno Marchal

      Manger de l’herbe ne fait pas grand-chose, mais manger du hashish défonce complètement. En fait le foie transforme le THC en 1-hydroxy-THC qui semble être 12x plus potent que le THC. L’expérience est plus intense, et surtout dure bien plus longtemps (6-12h au lieu de 2-4h). Mais l’expérience se déclenche seulement au dessus d’une certaine dose, curieusement. Du coup, c’est plus difficile à controller, si bien que j’évite ce genre de consommation. Fumer le cannabis, sans tabac, est bien plus efficace et moins cher.

  6. Bonjour les gens,pour ma part je pense que le cannabis rend moins con,donc continuons à fumer pour faire progresser le niveau intellectuel français.moi même ancien toxicomane,je n’est jamais eu de manque avec le cannabis mais par contre j’ai suivis une post cure pour l’alcool=40.000 morts/an, cannabis=0 morts à ma connaissance.ce sont les lobbies qui ne veulent pas de cette plante qui pourrait rapporter énormément d’argent et de bien être.vive la weed pour l’éternité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Sera Jane Ghaly

    Sera Jane Ghaly

    Si je devais me décrire en quelques mots, je dirais que je suis une nomade assoiffée d’aventure. Née à Melbourne en Australie, j’ai vécu de nombreuses renaissances aux quatre coins du monde. Je suis positivement obsédée par les mots et les langues, et je m’en sers pour naviguer au travers des multiples dimensions de l’expérience humaine. Mon intérêt pour le cannabis a commencé aux États-Unis, et depuis je parcours le monde avec l’herbe comme boussole et source d’inspiration. La douce Marie-Jeanne m’a conduite de cérémonies shamaniques dans la forêt amazonienne en rituels enfumés avec des Babas en Inde. Je rêve de fumer un joint avec le podcasteur américain Joe Rogan !
    En savoir plus
Retour haut de page