10 façons d’être un stoner écolo

Le cannabis, il faut le reconnaître, peut parfois nuire à l’environnement. Bien que la responsabilité incombe en grande partie aux producteurs, le consommateur peut remplir sa part et être plus respectueux de l’environnement en suivant quelques règles simples. Lis cet article pour devenir un stoner écolo !

Nous avons publié récemment un article expliquant comment cultiver du cannabis en respectant l’environnement. Mais les simples fumeurs peuvent également contribuer à rendre le cannabis plus écolo ! C’est non seulement sain et vertueux, mais cela renvoie une meilleure image de notre communauté au monde.

Malheureusement, de nombreux producteurs de cannabis nuisent à l’environnement. L’achat de cannabis que l’on sait être cultivé sans souci de la nature (parce que c’est moins cher) signe la complicité du consommateur dans la dégradation environnementale. Même les matériaux et les accessoires que tu utilises peuvent impacter le monde de façon négative si tu ne les choisis pas avec soin.

Les consommateurs et l’industrie du cannabis doivent travailler de concert à un modèle durable de légalisation du cannabis. Fais ta part en appliquant les conseils qui suivent !

1. Choisis du cannabis bio

10 façons d'être un stoner écolo - WeedSeedShop

Commençons par le plus évident : si tu veux respecter l’environnement, ne choisis pas de cannabis cultivé avec des produits chimiques. D’une, c’est mauvais pour cette partie de la nature qu’est ton propre corps. Ensuite, l’utilisation de pesticides chimiques endommage grandement le sol et la faune environnante.

Alors, achète à un cultivateur de cannabis biologique !

2. Achète de la locale

OK – c’est plus simple en Ariège qu’à Paris. Tous les lieux ne se valent pas en matière de condition de pousse du cannabis.

Mais si ton herbe a dû parcourir toute l’Europe pour arriver dans ton joint, l’empreinte carbone est assez imposante. Soutiens les producteurs locaux et dis non à la pollution qu’implique le transport de cannabis sur des centaines de kilomètres

3. Réutilise l’emballage

Quelle que soit la forme sous laquelle tu achètes ton cannabis, herbe, hash, teintures ou huile, il y a généralement une sorte d’emballage autour.

Si ton cannabis est livré dans de petits sachets en plastique, fais l’effort de les réutiliser d’une façon ou d’une autre, pour un nouveau stash, des cacahuètes… Si tu achètes des produits dans des bouteilles en verre, tu peux les remplir avec des teintures ou huiles maison. Bref, n’en fais pas des objets à usage unique !

4. Évite les stylo-vapos jetales

Les stylo-vapos pré-chargés sont très tentants, car ce qu’ils contiennent peut-être difficile à trouver sous un autre format. Mais à chaque fois que tu en achètes un, comprends bien qu’il faudra le jeter tôt ou tard. Autant de plastique et de ressorts qui finissent à la poubelle. Les stylo-vapos jetables ne sont pas du tout durables.

Si tu souhaites vaper ta weed, le mieux est d’investir dans un vrai truc qui fonctionnera longtemps et ne contiendra pas de produits chimiques nocifs. Plus tu peux faire durer ton matos, mieux c’est !

5. Fume la pipe

Pour vraiment pousser la logique écologique jusqu’au bout, préfère la pipe au joint. Le papier à rouler est fabriqué à partir d’arbres. La pipe aussi quand elle est en bois, mais pratiquement rien ne se perd. Et c’est autant d’argent économisée sur ces fichues OCB longues !

6. Si tu préfères quand même les feuilles, prends du chanvre

10 façons d'être un stoner écolo - WeedSeedShop

Si vraiment la pipe ne t’attire pas (pour certains d’entre nous, le joint restera toujours incontournable), utilise des feuilles de chanvre. Le chanvre pousse vite et fournit beaucoup de matière fibreuse pour la fabrication du papier et d’autres matériaux. Même si sa transformation en papier à rouler n’est pas tout à fait innocente face à l’environnement, c’est une source de réapprovisionnement beaucoup plus rapide que les feuilles ordinaires !

7. Achète un filtre en céramique réutilisable

Il est possible pour les fumeurs de joints de ne produire aucun déchet. Un filtre en céramique réutilisable se met en bout de pétard. Non seulement la fumée est plus douce avec que sans, mais cela signifie qu’on ne gaspille aucun bout de carton pour faire le filtre. Et il n’y a rien à jeter quand le joint est fumé. Il suffit de nettoyer ton filtre de temps en temps avec un cure-pipe pour le garder en bon état.

8. Ne jette pas tes mégots n’importe où

Et si tu continues à rouler tes joints avec des cartons, ne sois pas de ces bons à rien qui les jettent par-dessus la clôture du voisin. C’est vraiment naze.

Tu devrais les mette dans un cendrier puis les jeter. Si tu fumes à l’extérieur, prends un cendrier de poche avec toi. Que le nettoyage de tes mégots ne soit jamais l’affaire de quelqu’un d’autre !

9. Nettoie ton bang avec des matériaux bios

Après avoir coulé des douilles, il faut bien nettoyer le bang. Un grand nombre de produits présentés comme des « nettoyants pour bang » sont remplis de produits chimiques qui finissent dans l’évier.

Pourtant, du sel ou du riz et de l’alcool à friction sont amplement suffisants pour que ton bang brille à nouveau. Même si ça finit dans l’évier, c’est organique, donc pas besoin de s’inquiéter. Si tu nettoies votre bang une fois par semaine, c’est autant de produits chimiques qui n’affecteront pas l’environnement!

10. Utilise le système D autant que possible

Si tu veux vraiment être respectueux de l’environnement, faire les choses à la maison est souvent la meilleure solution. Tu sais toujours ce qu’il y a dans tes produits et tu n’auras pas besoin d’emballage.

Tout le monde n’a pas la possibilité de cultiver son propre cannabis, cela se comprend. Mais où que vous sois, fais ton propre cannabeurre, tes propres teintures et tes propres baumes. C’est le meilleur moyen de réduire ton empreinte carbone et on apprécie d’autant mieux un produit qu’on a créé soi-même !

Être respectueux de l’environnement n’est pas une tâche impossible. Il faut juste un peu plus d’attention pour briser certaines habitudes malencontreuses.

Dans le combat pour changer la législation sur le cannabis, chacun d’entre nous peut faire la différence en montrant notre attachement à l’environnement. Fais un petit effort pour la planète !

Comments

1 réflexion sur “10 façons d’être un stoner écolo”

  1. Hello stoner ecologist .Je completely agree with this way (mine also, even for the ashtray…) to respect OURS environment became a duty more than ever???…. Peace health and serenity has you all.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Sera Jane Ghaly

    Sera Jane Ghaly

    Si je devais me décrire en quelques mots, je dirais que je suis une nomade assoiffée d’aventure. Née à Melbourne en Australie, j’ai vécu de nombreuses renaissances aux quatre coins du monde. Je suis positivement obsédée par les mots et les langues, et je m’en sers pour naviguer au travers des multiples dimensions de l’expérience humaine. Mon intérêt pour le cannabis a commencé aux États-Unis, et depuis je parcours le monde avec l’herbe comme boussole et source d’inspiration. La douce Marie-Jeanne m’a conduite de cérémonies shamaniques dans la forêt amazonienne en rituels enfumés avec des Babas en Inde. Je rêve de fumer un joint avec le podcasteur américain Joe Rogan !
    En savoir plus
Retour haut de page