Qu’est-ce que le syndrome d’hyperémèse cannabinoïde ?

Le syndrome d’hyperémèse cannabinoïde - WeedSeedShop

Il existe une forme d’allergie rare et très peu connue en lien avec le cannabis qui provoque des vomissements excessifs et un besoin compulsif de se laver. Il ne s’agit pas d’une fake news de la propagande anti-weed ! Pour en savoir plus, continue ta lecture.

Il n’y a pas si longtemps, des scientifiques ont découvert une maladie rare résultant de la toxicité du THC. Il s’agit pour faire simple d’une allergie au cannabis, et elle se développe chez les fumeurs chroniques, généralement par étapes, en se confondant presque systématiquement avec le syndrome du vomissement cyclique.

Comme vous pouvez l’imaginer, le vomissement est l’un des principaux symptômes de cette maladie, et comme le cannabis est souvent utilisé pour traiter les nausées, le diagnostic peut être compliqué !

Ce syndrome d’hyperémie cannabinoïde est très rare, mais la recherche suggère qu’il existe. Ce n’est pas une raison pour angoisser, car un diagnostic correct pourrait signifier une guérison complète en quelques jours. Pour en savoir plus sur cet étrange phénomène médical, continue à lire cet article.

Pourquoi le diagnostic est-il confus ?

Le syndrome d’hyperémèse cannabinoïde - WeedSeedShop

Pourquoi le syndrome d’hyperémie à cannabinoïdes est-il souvent confondu avec le syndrome du vomissement cyclique ? D’une part les symptômes sont relativement identiques, mais nous avons en outre l’habitude de considérer le cannabis comme un remède contre la nausée plutôt que sa cause. C’est pourquoi la consommation chronique de cannabis est généralement négligée en tant que facteur causal de la maladie. Cependant, selon la recherche, l’un est certainement provoqué par la toxicité du cannabis, tandis que l’autre ne l’est pas.

Cette maladie inhabituelle pourrait avoir été considérée comme rare jusqu’à présent du fait de cette erreur de diagnostic. Cependant, de plus en plus d’histoires similaires apparaissent partout dans les médias, ce qui laisse suggérer que c’est un peu plus commun que nous le pensons. Néanmoins, il n’y a rien à craindre, puisqu’il est impossible de faire une overdose de cannabinoïdes. Cependant, en connaître la cause aide forcément à combattre cette maladie !

Les symptômes du syndrome d’hyperémèse cannabinoïde

Le syndrome d’hyperémèse cannabinoïde - WeedSeedShop

Comme tu l’as sans doute déjà compris, les principaux symptômes associés au  syndrome d’hyperémèse cannabinoïde sont les vomissements et les nausées. Certaines personnes parlent de nausée matinale, mais elle est presque toujours vécue de façon cyclique. L’autre symptôme étrange lié à cette maladie est le besoin excessif de se laver, dans une eau parfois excessivement chaude. Bizarre bizarre…

Les chercheurs et les patients caractérisent cette maladie par les phases que traverse la personne touchée. Après observation, il semble que cette maladie commence à se développer dans le corps des années avant que les symptômes aigus se remarquent. La phase initiale est caractérisée par des nausées, des douleurs abdominales ainsi qu’une peur des vomissements.

Puis vient la phase hyperémétique, soit lorsque les symptômes majeurs se manifestent. Par exemple, une personne pourrait éprouver des nausées et des vomissements constants et/ou excessifs, une perte de poids, une déshydratation et une perte complète de l’appétit. On parle de vomissement aigu quand la personne touchée vomit plusieurs fois par heure.

Le bain chaud excessif se développera en dernier dans la phase hyperémétique. Mais pourquoi ? On pense que la température de l’eau est un moyen de soulager la nausée causée par cette maladie, et que les victimes y trouvent inconsciemment un moyen de lutter contre l’inconfort qu’elle provoque.

De nombreux patients ont passé des tests et des scans sans fin qui ne montrent rien d’inhabituel, ce qui contribue probablement à l’erreur de diagnostic. Nous ne comprenons pas vraiment pourquoi certaines personnes attrapent cette maladie et d’autres pas, sinon le cannabis aime juste faire vomir des personnes par ailleurs en bonne santé…

Que nous dit la recherche ?

La première véritable étude sur cette maladie étrange a eu lieu en Australie en 2004. Certains chercheurs ont fini par remarquer qu’il y avait un dénominateur commun entre beaucoup de gens auxquels on avait diagnostiqué le syndrome de vomissement cyclique : il s’agissait, bien sûr, de la consommation chronique de cannabis.

Cette étude a été conduite sur dix personnes, dont sept ont accepté de s’abstenir du cannabis pendant un certain temps. Tous les sept ont eu un rétablissement complet. Inutile de dire que les symptômes des trois autres ont persisté.

Il n’y a pas eu beaucoup de recherches depuis, mais on peut citer cette étude de cas très étrange dans laquelle deux sujets manifestaient clairement des signes de soulagement après un bain excessivement chaud. Leurs symptômes répondaient aux critères du syndrome d’hyperémèse cannabinoïde et, dans les 48 heures suivant l’arrêt de leur consommation de cannabis, ils ont tous deux connu un soulagement des symptômes.

Hélas pour certain…

Il semble assez clair d’après les études de cas et la recherche que le cannabis est directement liée aux souffrance que ces gens éprouvaient. Mais on ne comprend toujours pas pourquoi cela arrive à certains d’entre nous et pas à d’autres. C’est vraiment dommage que certains amateurs de cannabis soient forcés de stopper leur consommation.

En tout cas, tous les sujets étudiés se sont complètement rétablis après l’arrêt de la consommation de cannabis, ce qui suggère qu’il n’y a pas de réel danger – tant qu’on a le courage de dire adieu à Marie-Jeanne, bien entendu.

Il n’y a pas de quoi avoir peur, mais si tu connais des symptômes semblables et que ta consommation de cannabis n’aide pas, il vaut mieux faire une pause pour voir si les symptômes s’arrêtent. C’est un acte de foi pour les amateurs de cannabis !

Comments

1 réflexion sur “Qu’est-ce que le syndrome d’hyperémèse cannabinoïde ?”

  1. Eric Trahan

    Bonjour, j’aimerais savoir si le CBD présent dans le cannabis peut causer le syndrome d’hyperemese ?
    C’est a dire nausées, vomissement et crampes abdominales.
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Sera Jane Ghaly

    Sera Jane Ghaly

    Si je devais me décrire en quelques mots, je dirais que je suis une nomade assoiffée d’aventure. Née à Melbourne en Australie, j’ai vécu de nombreuses renaissances aux quatre coins du monde. Je suis positivement obsédée par les mots et les langues, et je m’en sers pour naviguer au travers des multiples dimensions de l’expérience humaine. Mon intérêt pour le cannabis a commencé aux États-Unis, et depuis je parcours le monde avec l’herbe comme boussole et source d’inspiration. La douce Marie-Jeanne m’a conduite de cérémonies shamaniques dans la forêt amazonienne en rituels enfumés avec des Babas en Inde. Je rêve de fumer un joint avec le podcasteur américain Joe Rogan !
    En savoir plus
Retour haut de page