Le cannabis – ton partenaire minceur



Les munchies, la foncedalle… Les fumeurs de cannabis ont l’habitude de piller le frigo à 3 heures du matin. Impossible donc que la plante puisse aider à mincir, non ? Eh bien non. La recherche suggère qu’il y a un vrai lien entre le cannabis et la perte de poids. Cet article explore l’effet du cannabis sur le système métabolique, qui amène les fumeurs à perdre du poids.

L’effet du cannabis sur la perte de poids et le métabolisme est incroyable, et est devenu un facteur motivant pour les gens qui l’utilisent. Même si on connaît l’effet du cannabis sur la fringale, et on sait comment on peut se péter l’estomac après quelques joints, peu de gens connaissent l’effet réel du cannabis sur le système métabolique. Et même si tout concorde pour que les fumeurs de cannabis soient bien gras, les faits suggère une réalité bien différente.

De nombreuses études soutiennent la théorie selon laquelle le cannabis fait mincir plutôt que grossir, même si le lien entre les deux restent flou. Cependant, on peut en effet intégrer le cannabis à son régime pour réussir à perdre du poids. Dans cet article, nous explorerons les façons diverses dont le cannabis agit sur le système métabolique, et comment l’utiliser dans l’optique d’un amincissement.

Le cannabis réduit l’insuline à jeun

Avant de nous pencher sur les études, nous devons explorer le rôle de l’insuline dans le corps. L’insuline est produite avant tout par le pancréas, et c’est en gros le véhicule par lequel le sucre transite jusqu’aux cellules avec que celles-ci le convertissent en énergie. Quand ce système est déséquilibré, le corps se fatigue facilement, et du glucose peut se construire dans le sang et endommager les artères. L’insuline à jeun est le genre d’insuline que le corps produit avant de manger, ou lors d’un jeûne.

Le cannabis – ton partenaire minceur

Une étude menée par le American Journal of Medicine sur 4500 adultes montre que la consommation de cannabis au moins 3 fois par semaine réduit l’insuline à jeun de 16 %. Il semble que le cannabis stimule l’absorption de l’insuline dans le corps, ce qui aide le corps à produire du bon cholestérol. Tous ces facteurs contribuent à renforcer le système métabolique du corps.

L’omniprésence du sucre dans le régime de l’occidental moyen est une réalité indéniable, et cela explique pourquoi le cannabis peut aider à perdre du poids, du moins pour un occidental. Sauf à avoir les munchies H24 et 7j/7, le corps est en meilleure capacité de digérer et de transformer le glucose qui arrive dans le corps. Ceci donne de l’énergie au corps, plutôt que de transformer le glucose en le genre de cholestérol qui bloque les artères et rend obèse.

Le cannabis et le sport affectent le sustème endocannabinoïde de la même façon

Quand on décrit le cannabis comme une substance naturelle (ouais man’), on ne parle pas que de sa nature de plante. Les cannabinoïdes dont il est rempli sont des composés chimiques avec lesquels le corps humain est très familier. En fait, le cerveau contient un système endocannabinoïde, qui gouverne l’appétit, la gestion de la douleur et la mémoire. En général, le cannabis stimule le système endocannabinoïde de façon à provoquer une forte augmentation de l’appétit, jusqu’à le rendre insatiable. Le phénomène a des noms divers : les munchies, la foncedalle… Et à peu près tous les fumeurs de cannabis du monde le connaissent bien.

Il est intéressant d’ajouter que le sport excite le système endocannabinoïde de façon similaire au cannabis. C’est sans doute la façon dont le corps gère la douleur après un entraînement intense. Il est possible que le lien entre le cannabis et la perte de poids soit cette sensation de « bien-être » dans laquelle on n’a plus besoin de rien pour ainsi dire.

Une autre théorie au sujet de l’usage à long terme

Une étude menée en 2013 confirme que la consommation de cannabis sur le long terme a un effet sur le poids et le métabolisme : l’obésité est bien moins courante chez les consommateurs que chez les non-consommateurs. Ce qui ne veut pas dire qu’elle soit impossible chez les premiers et commune chez les seconds, bien entendu ! Mais cela suggère un lien entre l’utilisation de cannabis sur une longue période et les effets qu’il a sur le métabolisme.

Le cannabis – ton partenaire minceur

Le cannabinoïde le plus célèbre est bien sûr le THC, responsable du high cérébral et cause première des munchies. C’est le THC qui stimule l’appétit de façon à ce que le stoner ne puisse plus s’arrêter de manger. Cependant, une stimulation constante du récepteur CB1 par le THC amène à une perte de sensibilité et le récepteur ne s’exprime plus avec autant de force après un moment. On peut en conclure qu’une utilisation prolongée du cannabis permet de réduire les signaux de faim au film du temps.

Le « régime cannabis »

On ne le répétera jamais assez : le choix de la variété de cannabis est primordial. Si tu veux te servir de l’herbe pour perdre du poids volontairement, tu as tout intérêt à savoir laquelle tu fumes. L       a majorité des variétés de cannabis stimule le récepteur CB1 de façon « nocive » dans l’optique qui t’intéresse. Cependant, un composé du nom de THCV est présent dans certaines variétés africaines. Ce composé supprime l’appétit plus qu’il ne l’augmente, mais il bloque le THC. Du coup, tu n’as pas les munchies, mais tu n’es pas vraiment défoncé non plus !

Les vendeurs de graines ne savent pas forcément quelles variétés ont du THCV (c’est quand même une nuance assez obscure de la science cannabique), mais nous t’en suggérons deux qui peuvent bloquer les munchies :

La variété la plus à même de supprimer l’appétit est la Durban Poison. Elle donne beaucoup d’énergie, ce qui est très utile pour perdre du poids. Elle est aussi très concentrée en THCV, ce qui la rend idéale pour un régime !

Si tu préfères te relaxer et faire du sport devant la télé, la Super Silver Cheese te permettra au moins de le faire sans vider trois paquets de cacahuètes par heure en enchaînant avec des sandwiches au Nutella avant de te verser du sucre directement dans la bouche. Mais malgré son taux de THCV intéressant, elle est quand même très forte comme beuh !

Enfin, quelque soit la variété que tu fumes, tu peux perdre du poids tant que tu arrives à maîtriser les munchies. Le cannabis agit sur l’ensemble du corps et régule le système endocannabinoïde et l’homéostasie de façon à garantir un meilleur bien-être. Mais pour perdre du poids, même si la plante de Jah n’est pas dénuée de vertus, c’est d’abord ce qu’il y a dans l’assiette qu’il te faut examiner !

Categories: Consommation

Commentaires

Laissez un commentaire ici.

Laissez un commentaire

Merci d'entrer un nom
Oups, on dirait que vous avez oublié quelque chose.