Du terreau fait maison pour les cultivateurs de cannabis

Du terreau fait maison pour le cannabis - WeedSeedShop

Fabriquer son propre terreau est une excellente façon de progresser en tant que cultivateur de cannabis. Que tu sois novice ou plus expérimenté, tu pourras faire pousser tes plantes dans un sol fertile et de qualité. Continue ta lecture pour en savoir plus.

Chez WeedSeedShop, nous étudions intensivement la question du choix du terreau pour obtenir des résultats optimaux de son jardin cannabique. Mais la meilleure façon d’obtenir le sol parfait est bien entendu de créer son propre terreau. Les avantages liés à la confection de son propre mélange sont que c’est abordable et que cette méthode donne un contrôle complet sur l’équilibre des nutriments.

Faire son propre terreau permet de produire du cannabis de la plus haute qualité possible. Ce n’est pas difficile et est tout à fait abordable par ceux qui viennent de se lancer dans la culture.

Mais pourquoi le faire ?

Il est important de choisir le bon terreau pour faire pousser de la beuh de qualité – c’est là que tout commence ! Même s’il existe des bons mélanges de terreau en jardinerie, la vérité est que la qualité varie non seulement d’une marque à l’autre, mais aussi d’un lot à l’autre.

Créer son propre terreau signifie s’assurer de la qualité du sol à chaque culture. C’est aussi beaucoup moins cher, surtout si tu fabriques ton propre compost à partir de la terre de ton jardin. Dans l’idéal, tu peux stocker ton lot de terreau et il te durera beaucoup plus longtemps que les produits achetés en magasin.

Pour être honnête, c’est même impératif si tu veux faire pousser ton propre cannabis organiquement. Souvent, ce qu’on achète en magasin est “amélioré” chimiquement et ne contient pas les biomicrobiens naturels qui font tendre une opération de culture vers la permaculture.

Créer son propre terreau est fortement encouragé. C’est un peu comme préparer la chambre du bébé avant la naissance. La fortune sourit aux courageux, ceux qui s’aventurent dans le monde du mélange de terreau !

Créer la base

Du terreau fait maison pour le cannabis - WeedSeedShop

Il y a deux façons de créer la base d’un mélange de terreau : l’acheter en jardinerie ou le créer en partant de rien. Nous allons étudier les deux.

En partant de rien

Pour fabriquer ton propre terreau, il te faudra d’abord collecter des ingrédients. Le sol dans lequel ta plante va pousser devrait être plein d’éléments sains qui favoriseront la rétention de l’eau et l’aération. Le cannabis a besoin de cela car la croissance des racines est impérative pour une plante saine. Il faut aussi que le terreau ne contienne pas de produits chimiques dangereux, car ceux-ci finiront dans le corps du consommateur.

Tu auras besoin des outils suivants :

  • Un récipent pour mesurer
  • Un énorme seau pour tout mélanger
  • Une source d’eau (c’est-à-dire un tuyau ou un robinet)
  • Une fourchette
  • Un récipient séparé pour tremper certains de vos ingrédients
  • Un tamis
  • Un masque anti-poussière pour protéger contre les particules (si vous utilisez des matériaux organiques, ce n’est pas une grosse affaire, mais quand même … la sécurité d’abord)
  • Et tous les ingrédients sur le point d’être listés

Et des ingrédients suivants :

  • 1 part de vermiculite

Il s’agit d’un minéral volcanique utilisé pour retenir l’humidité dans le sol. Elle provient de différentes parties du monde et on peut l’acheter en ligne.

La vermiculite a été traitée avec de la chaleur afin d’augmenter sa capacité de rétention d’eau, et c’est ce qui va permettre au sol de bien absorber l’eau. Elle retiendra également certains nutriments pour les rendre disponibles aux plantes.

Elle ne pourrit pas ni ne se détériore, et reste fondamentalement la même aussi longtemps qu’elle vit dans ton sol.

  • 1 part de tourbe de fibre de coco prétrempée

Ce matériau est un déchet provenant de l’industrie de la noix de coco, et c’est un moyen très écologique d’ajouter de la nourriture au terreau. Ce choix est généralement considéré comme plus éthique que celui de la mousse de tourbe, qui ne se renouvelle pas et peut causer des problèmes pour l’environnement.

  • 2 parts de compost

Tu peux acheter du bon compost organique pour un prix modique, ou même fabriquer le tien pour encore moins cher. Le compost est une excellente source de nourriture pour les plantes, ainsi que toutes les bactéries saines qui gardent le sol en vie. Ton compost devrait être tamisé avant d’être utilisé dans le terreau.

  • ½ tasse ou 1 tasse de déjections de vers (ou d’humus)

Si tu as ta propre ferme de vers, tu peux ajouter cet humus à ton mélange. Sinon, tu peux acheter des déjections de ver. Cela rend également le sol plus apte à retenir l’humidité et les nutriments pour nourrir tes plantes.

Cela rajoute également des microbes utiles au sol et c’est une source de nourriture, bref un excellent ajout à ton terreau.

Ci-dessus une “part” est à déterminer en fonction de la quantité totale de terreau que tu souhaites obtenir.

Et maintenant, la recette :

Du terreau fait maison pour le cannabis - WeedSeedShop
  1. Assure-toi d’avoir tamisé ton compost et pré-trempé ta tourbe de coco dans de l’eau chaude. Utilise les instructions en fonction de la quantité de tourbe de coco dont tu disposes. Elles devraient figurer sur le produit que tu as acheté.
  2. Mélange la tourbe de coco avec la vermiculite dans un seau..
  3. Ajoute le compost
  4. Soyez un bon cultivateur et vérifie le pH de ton sol ! Il doit être quelque part entre 5,8 et 6,5.

Tu viens de fabriquer un peu, ou beaucoup de terreau fait maison. Ci-dessous, nous expliquons quels nutriments il faut y ajouter afin de créer l’environnement parfait pour le cannabis.

Tu peux continuer à nourrir l’écosystème qui se cache dans ton sol en lui donnant du thé de compost. Les plantes l’apprécieront pendant leur croissance et tu garderas le sol en bon état pour pouvoir le réutiliser plus tard..

Le nom de ce recyclage du sol est, de façon appropriée, le Sol Organique Recyclé (Recycled Organic Living Soil ou ROLS). Grâce à ce processus, tu peux maintenir l’écosystème vivant de la vie microbienne dans ton sol afin qu’il se régénère constamment, en l’enrichissant d’informations nutritionnelles. Pour te familiariser avec le ROLS, tu peux notre article à ce sujet.

Acheter du terreau

L’autre option consiste à acheter du terreau organique de bonne qualité, bien aéré et facilement pénétrable. Les meilleurs terreaux contiennent généralement des ingrédients comme la mousse de tourbe (bien que nous en ayons discuté, il y a des matériaux plus éthiques qui sont tout aussi bénéfiques au cannabis), le soja, les vers de terre, le compost, le sable et la fleur d’huître.

Vérifie bien la liste des ingrédients dans le terreau. Il ne devrait pas contenir de nutriments ajoutés. Le problème avec l’achat de terreaux pré-mélangés est qu’ils ne sont pas faits pour le cannabis, mais pour des plantes d’intérieur ordinaires. Les nutriments ajoutés pourraient être négatifs pour des plantes de cannabis

L’ajout des nutriments

Que tu aies fait ton propre terreau de base ou que tu l’aies acheté, il faut maintenant le compléter avec des éléments nutritifs. Les déjections de vers sont vraiment la meilleure matière organique à ajouter pour les nutriments, mais tu peux également ajouter de la farine de sang, des sels d’Epsom, du phosphate naturel, de la dolomite, de la farine d’os, de l’azomite et du guano. Ceux-ci favorisent et renforcent les volumes de potassium, d’azote et de phosphate.

Il n’est certes pas nécessaire d’ajouter tous ces ingrédients à ton terreau. Cependant, si tu t’en occupes dès le début, tu offres à tes plantes un sol riche en nutriments sans avoir à en rajouter par la suite.

L’avantage d’enrichier ton terreau en nutriments naturels est que ceux-ci peuvent être fournis à un rythme constant tout au long de la croissance. C’est pourquoi l’ajout des ingrédients ci-dessus est fortement recommandé.

Répartis les nutriments uniformément sur le sol. Cela signifie que tu dois tout bien mélanger. Broies tes nutriments en une fine poudre, et essaye de mélanger le tout aussi uniformément que possible. Il est important qu’ils soient bien répartis dans ton terreau pour ne pas te retrouver avec un bon lot et un autre pas terrible.

Maintenant que tu as préparé un bon terreau, il ne te rester plus qu’à y ajouter tes graines et à faire pousser. C’est quand même plus satisfaisant qu’un truc acheté en magasin !

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Sera Jane Ghaly

    Sera Jane Ghaly

    Si je devais me décrire en quelques mots, je dirais que je suis une nomade assoiffée d’aventure. Née à Melbourne en Australie, j’ai vécu de nombreuses renaissances aux quatre coins du monde. Je suis positivement obsédée par les mots et les langues, et je m’en sers pour naviguer au travers des multiples dimensions de l’expérience humaine. Mon intérêt pour le cannabis a commencé aux États-Unis, et depuis je parcours le monde avec l’herbe comme boussole et source d’inspiration. La douce Marie-Jeanne m’a conduite de cérémonies shamaniques dans la forêt amazonienne en rituels enfumés avec des Babas en Inde. Je rêve de fumer un joint avec le podcasteur américain Joe Rogan !
    En savoir plus
Retour haut de page