Comment réussir un test de dépistage de THC

Comment réussir un test de dépistage de THC - WeedSeedShop

La plupart des consommateurs de cannabis subiront un test de dépistage de drogues à un moment donné de leur vie. Que ce soit pour une demande d’emploi, dans le cadre de ce même emploi, ou même lors des tests routiers aléatoires, à peu près tout le monde doit fournir l’échantillon tant redouté au moins une fois. Y a-t-il un moyen de s’en sortir ? Peut-être, grâce aux suggestions de cet article.

Bienvenue dans une nouvelle ère, chers consommateurs de cannabis. Si on y réfléchit, il a fallu beaucoup de temps aux autorités pour faire des tests de dépistage de drogues – surtout ceux organisés sur le lieu de travail ou sur le bord de la route.

Beaucoup pensent que c’est une violation de nos libertés fondamentales, mais cela ne change rien au fait que tôt ou tard, la plupart d’entre nous seront confrontés à un test de dépistage.

Hélas pour les fumeurs de cannabis, le THC est de toutes les substances illicites celle qui a tendance à rester le plus longtemps dans le corps humain. Ah que c’est injuste !

Mais la réalité est là : Si tu fumes du cannabis, tu cours un risque plus grand d’échouer lors un test de dépistage de drogue que quelqu’un qui se tape une trace de cocaïne à l’occasion…

Alors, que faire face à ce test tant redouté ?

Lorsque tu apprends que tu es sur le point d’être testé, il faut mettre en place une stratégie. Rien n’est garanti, mais cela vaut vraiment la peine d’essayer si ton travail est en jeu, ou ta libération conditionnelle, ou tout ce pourquoi tu dis passer ce test.

La réussite n’est pas garantie

Malheureusement, il n’y a aucun moyen de garantir un résultat négatif à un test de dépistage de drogue, sauf si tu n’as rien dans ton système. Pour les consommateurs de cocaïne, la période de détection pourrait être de seulement 24 heures. Selon le type de cannabis que tu fumes, cela peut prendre des semaines.

Soyons donc clairs : aucune des méthodes que nous allons proposer dans cet article n’est garantie à 100%. Mais si tu es désespéré, alors ça vaut vraiment la peine d’essayer.

Quel genre de test dois-tu passer ?

Ceci est une question importante pour les utilisateurs de cannabis. Le plus souvent, les employeurs prennent un échantillon d’urine pour un test de dépistage de drogue. Ils sont en général assez aimables pour donner un préavis – disons deux semaines – avant de prélever l’échantillon. Cependant, selon la situation, cela pourrait être une autre forme de test.

Par exemple, le dépistage des drogues au bord de la route se base généralement sur un test de salive. Si tu tentes d’obtenir une libération conditionnelle, les autorités peuvent tester la transpiration.

La façon dont on est testé est importante. Par exemple, un test de salive ne montrera qu’un résultat positif sur le cannabis que vous avez consommé au cours des dernières 12 à 24 heures heures. Mais si tu passes un test d’urine, le cannabis consommé au cours des 30 derniers jours peut être détecté (selon si tu es un utilisateur chronique ou non).

Dans le cadre de cet article, nous allons parler des moyens de passer un test d’urine, vu que c’est le test le plus communément subi.

Comment réussir le test

Espérons que le jour où tu apprendras que tu vas subir un test de dépistage de drogue, ce n’est pas pour le lendemain. Les employeurs donnent généralement un préavis suffisant pour une cure de désintoxication sérieuse. Il est possible de faire certaines choses pour accélérer le processus de désintoxication, et il y en a d’autres dont il vaut mieux se passer. Voici les bases.

Les choses à ne PAS faire

Certaines méthodes pour passer un test de drogue ne sont pas recommandées. Elles pourraient ne pas fonctionner et sont risquées. Tu pourrais même te créer plus de problème en tentant de manière très évidente de modifier l’échantillon.

Comment réussir un test de dépistage de THC - WeedSeedShop
  1. Utiliser de l’eau de javel ou du détergent : selon certaines sources, si on ajoute de l’eau de Javel ou du détergent à l’échantillon d’urine, le résultat est négatif. Premièrement, ce n’est pas entièrement vrai, et puis tu ne penses pas que les laboratoires connaissent ces d’altération et peuvent les détecter ?
    Si le détergent ne change pas complètement la couleur de l’urine, il pourrait ajouter des bulles. Autant s’écrire directement “je fume de la weed” sur le front, ça ira plus vite. L’eau de Javel n’entraîne pas non plus nécessairement un résultat négatif.
    Si vous essayez l’un ou l’autre de ces protocoles, vous risquez en fait d’avoir plus de problèmes pour essayer d’altérer l’échantillon en premier lieu.
  2. L’urine synthétique : Il est possible d’acheter de la fausse urine en ligne et de l’utiliser pour un échantillon. Mais les scientifiques des laboratoires chargés du test sont assez malins pour détecter facilement l’urine synthétique.
  3. La dilution : diluer son urine est également hautement détectable dans un échantillon. N’ajoute pas d’eau ou de jus de pomme ou tout ce à quoi tu pourrais penser.

Les choses à essayer

Après la liste des trucs à ne pas faire, voyons quelques astuces un peu plus probantes.

Comment réussir un test de dépistage de THC - WeedSeedShop
  1. La détox naturelle : La façon la plus évidente de passer un test de drogue est de se donner suffisamment de temps entre l’arrêt de la consommation et le test de drogue lui-même. La durée de la présence du cannabis dans ton corps dépendra de la fréquence de consommation.
    Si tu découvres que tu vas passer un test de dépistage dans deux semaines, arrête de fumer maintenant. Ce n’est probablement pas la réponse attendue, mais c’est le moyen le plus efficace d’obtenir un résultat négatif.
  2. Les boissons de désintoxication : Si tu as décidé de fumer jusqu’à 24 heures avant votre test de dépistage, tu peux essayer les boissons de désintoxication, qui s’achète dans la majorité des pharmacies et en ligne. Ces produits fonctionnent de part avec la consommation de beaucoup d’eau et aident à déguiser l’urine fortement diluée en buvant beaucoup de liquide.
    Sois prudent avec ces produits. Il n’est probablement pas recommandé de les utiliser beaucoup. Ils ne sont pas bons pour le corps et tu pourrais même avoir la diarrhée pendant des jours après. Ce sont des boissons assez puissantes.
  3. La substitution d’urine : Si tu peux vraiment le faire, le remplacement par un ami qui est clean est un excellent moyen de passer un test de dépistage. Si tu t’en sors, c’est un résultat négatif garanti. Encore une fois, il y a certainement des risques. Mais c’est la méthode la plus efficace.
  4. Dire la vérité et espérer que ça passe : une fois, j’ai eu un ami qui postulait pour un emploi et savait qu’il allait échouer le test de drogue en raison de son amour pour le cannabis. Il a décidé que la seule façon de gérer la situation était de dire la vérité à ses employeurs.
    Après tout, ils voulaient l’employer pour ses compétences créatives, dont il attribuait une partie à sa consommation. Et s’il avait dû changer cela, il aurait perdu en talent. Inutile de préciser qu’il a eu le job. Mais cela ne veut pas dire que tous ont la même chance.

La plupart d’entre nous, à un moment donné, seront confrontés à ce dilemme, à moins d’être son propre patron. Mais bon, c’est assez effrayant de postuler au boulot parfait de devoir craindre d’échouer à cause d’un test de drogue. Bonne chance et que les résultats négatifs soient avec toi !

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Sera Jane Ghaly

    Sera Jane Ghaly

    Si je devais me décrire en quelques mots, je dirais que je suis une nomade assoiffée d’aventure. Née à Melbourne en Australie, j’ai vécu de nombreuses renaissances aux quatre coins du monde. Je suis positivement obsédée par les mots et les langues, et je m’en sers pour naviguer au travers des multiples dimensions de l’expérience humaine. Mon intérêt pour le cannabis a commencé aux États-Unis, et depuis je parcours le monde avec l’herbe comme boussole et source d’inspiration. La douce Marie-Jeanne m’a conduite de cérémonies shamaniques dans la forêt amazonienne en rituels enfumés avec des Babas en Inde. Je rêve de fumer un joint avec le podcasteur américain Joe Rogan !
    En savoir plus
Retour haut de page