Comment fabriquer ton propre lubrifiant au cannabis

Comment faire du lubrifiant au cannabis - WeedSeedShop

Chez WeedSeedShop, nous sommes toujours en quête de façons novatrices d’utiliser le cannabis. Aujourd’hui, le lubrifiant est à l’honneur ! Dans cet article, tu vas découvrir comment fabriquer ton propre gel coquin à base de weed pour pimenter tes parties fines !

Ça peut sembler bizarre que de s’enduire les parties intimes de cannabis. Et qui sait… peut-être est-ce effectivement bizarre.

Mais le lubrifiant au cannabis existe bel et bien, et il est très agréable. En outre, pas besoin de le commander en ligne discrètement sur un site de sex-toys. Tu peux le fabriquer toi-même !

Précisons qu’il n’est pas destiné aux coups d’un soir. Il s’agit d’un lubrifiant à base d’huile, donc pas adapté aux préservatif. Et nous prônons avant toute chose une sexualité saine et sans prise de risque.

Il faut donc le réserver aux préliminaires ou s’en servir en couple. Pourquoi pas tenter de faire un bébé avec l’aide de Marie-Jeanne ?

La science du lubrifiant au cannabis

Comment faire du lubrifiant au cannabis - WeedSeedShop

Il est légitime de se demander pourquoi quelqu’un irait jusqu’à fabriquer un lubrifiant à base de cannabis. Bon, d’accord, son but principal n’est pas vraiment de lubrifier, mais il ajoute clairement un élément supplémentaire à l’expérience sexuelle.

Le créateur de BOND Sensual Oil a expliqué à des journalistes la raison scientifique de l’existence de son produit. Le THC dilate en fait les plus petits capillaires du corps (ce qui explique pourquoi il est si efficace dans le traitement du glaucome) parmi lesquels se trouvent les organes génitaux.

La dilatation des vaisseaux sanguins provoque une augmentation de la circulation sanguine dans les zones comme les extrémités et les organes génitaux. L’effet est le même quand le cannabis est appliqué par voie topique, seulement il ne guérit pas le glaucome – il fait juste se précipiter le sang vers les parties intimes. C’est donc ainsi que le cannabis peut provoquer une excitation sexuelle. Si le cannabis peut effectivement pimenter les gauloiseries quand il est fumé, le massage herbal des zones génitales est tout aussi efficace !

Donc, bien qu’il soit moins visqueux que les lubrifiants traditionnels, tu constateras qu’il génère tout le jus “naturel” nécessaire (on ferait bien un dessin mais bon…). Le lubrifiant au cannabis est excellent pour les préliminaires. Et s’il faut mettre un préservatif, il faudra attendre que la substance huileuse ait été absorbée par la peau pour éviter d’endommager le latex.

Le cannabis n’est pas fait que pour les stoners, mais aussi pour ceux qui aiment expérimenter de différentes manières. Bien que ce lubrifiant n’ait pas d’effet psychotrope, il a d’autres vertus intéressantes. Donc, si tu n’es pas gêné par l’idée de faire cette expérience, il existe plusieurs façons d’en préparer. Voyons cela…

Le choix de l’huile

Comme le savent les connaisseurs, les cannabinoïdes ont besoin de quelque chose de gras pour se dissoudre. Malheureusement, le THC ne se dissout tout simplement pas dans l’eau, et c’est pourquoi la base de ton lubrifiant doit être une huile.

Cette préparation va être frottée sur les parties les plus sensibles de ton corps et de celui de ton/ta partenaire. Il est donc important de choisir quelque chose de doux et naturel. Nous recommandons d’utiliser de l’huile de coco ou de l’huile d’amande douce. Les deux sont nourrissantes, agréables et assez grasses pour absorber les cannabinoïdes. L’huile de noix de coco est particulièrement connue pour être un lubrifiant de premier ordre.

Tu peux aussi utiliser l’huile d’olive, l’huile de lin ou l’huile de pépins de raisin. Elles sont plus épaisse que l’huile d’amande, bien que ce soit l’huile de noix de coco qui épaississe le plus le lubrifiant.

Astuce : tu peux essayer certaines de ces huiles comme lubrifiants avant de les infuser avec du cannabis, pour voir lequel d’entre elles te convient le plus !

Ajoute de l’aloé véra pour que ça glisse mieux

L’huile d’amande douce et de noix de coco ont des saveurs agréables. Si tu ajoutes de l’aloé véra pour le côté glissant, nous recommandons de ne pas t’en servir pour les pratiques impliquant la bouche. Cela risquerait d’enlever tout le plaisir de l’utilisation de lubrifiant de cannabis, car la mixute ne sera pas savoureuse.

Néanmoins, l’aloe vera ajoute l’aspect glissant que la plupart des gens recherchent dans un bon lubrifiant. Elle est visqueuse, humide et inoffensive pour les organes génitaux.

La méthode maison pour le lubrifiant au cannabis

Comment faire du lubrifiant au cannabis - WeedSeedShop

Bien, tu es prêt, tu as décidé d’huile dans laquelle infuser ton cannabis, et tu as peut-être opté pour l’ajout d’aolé vera. Dans tous les cas, adapte cette recette à tes besoins personnels.

Pour cette recette, nous allons utiliser les ingrédients suivants :

  • 60 ml d’huile (ici de coco) infusée au cannabis
  • 60 ml de gel d’aloé véra pur à 100%
  • 10 gouttes d’huile de vitamine E

Avant de mélanger tous les ingrédient pour fabriquer le lubrifiant lui-même, il est nécessaire de faire de l’huile infusée au cannabis. C’est très facile, même si un peu long.

Comment infuser du cannabis dans l’huile :

  • Commence par décarboxyler le cannabis pour entamer le processus de libération des cannabinoïdes. Pour savoir exactement comment décarboxyler, lis notre article à ce sujet !
  • Ensuite, à l’aide d’une mijoteuse ou d’un bain-marie, fais cuire tes bourgeons décarboxylés dans l’huile de coco (ou l’huile de ton choix) pendant 4 à 12 heures. Ne laisse pas l’huile bouillir ou brûler. Une mijoteuse est utile pour ça. Si vous utilises un bain-marie, tu devras vérifier régulièrement. Plus tu laisses infuser longtemps, plus l’huile sera forte.
  • Après au moins quatre heures, vous pouvez éteindre le feu. Sors les bourgeons de l’huile. Ils en retiendront une partie, et tu peux les presser autant que possible pour être sûr de ne rien gâcher.
  • Laisse refroidir.

Comment faire le lubrifiant :

Si tu n’as pas tous les ingrédients, tu peux utiliser la mixture telle quelle (une fois qu’elle a refroidi !). Bien que l’effet lubrifiant ne soit pas des plus extraordinaires, tu pourras jouir (sic) des bienfaits de la chose, que tu utilises de l’huile de coco ou de l’huile d’amande douce, et s’il n’y a pas d’aloé vera le goût sera agréable.

Pour un lubrifiant plus conforme à ce nom, mixe simplement tous les ingrédients dans un robot culinaire (l’huile de cannabis, le gel d’aloe vera et l’huile de vitamine E). Tu obtiendras quelque chose de très épais et visqueux (mais pas forcément très savoureux).

Évite juste d’ajouter quoi que ce soit à la recette que tu ne frotterais jamais directement sur tes parties génitales. Ça pourrait être tentant d’ajouter de la confiture de fraises pour le goût, mais mettre du sucre sur des parties intimes c’est l’assurance d’un rendez-vous chez le docteur du zizi ou de la zézette pour infection !

On espère que tu t’amuseras avec ce produit, et qu’il te permettra de vivre des aventures érotiques inédites et intéressantes. Ou tout simplement de satisfaire ta curiosité. C’est aussi une excellente raison d’essayer !

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Sera Jane Ghaly

    Sera Jane Ghaly

    Si je devais me décrire en quelques mots, je dirais que je suis une nomade assoiffée d’aventure. Née à Melbourne en Australie, j’ai vécu de nombreuses renaissances aux quatre coins du monde. Je suis positivement obsédée par les mots et les langues, et je m’en sers pour naviguer au travers des multiples dimensions de l’expérience humaine. Mon intérêt pour le cannabis a commencé aux États-Unis, et depuis je parcours le monde avec l’herbe comme boussole et source d’inspiration. La douce Marie-Jeanne m’a conduite de cérémonies shamaniques dans la forêt amazonienne en rituels enfumés avec des Babas en Inde. Je rêve de fumer un joint avec le podcasteur américain Joe Rogan !
    En savoir plus
Retour haut de page