5 façons de réhydrater la weed

5 façon de réhydrater la weed - WeedSeedShop

Pour une raison ou une autre, tu te retrouves avec de la weed sèche comme le désert. La fumer, c’est presque comme fumer du sable. Nulle crainte – tu peux la sauver. Essaye les méthodes de réhydratation présentée cet article, mais avec du tact pour ne pas partir dans l’extrême opposé !

Parfois, pour une raison ou une autre, on a de la weed sèche :

  1. Peut-être que ta récolte était énorme et que tu ne l’as pas stocké correctement.
  2. Peut-être viens-tu de retrouver un pochon perdu depuis des mois.
  3. Ou alors, ton plan weed n’avait rien de mieux à refourguer…

Qu’importe l’origine du mal, il existe des moyens de réhydrater cette herbe !

Si tu comptes la cuisiner, ce n’est même pas vraiment un problème qu’elle soit trop sèche. Une fois plongée dans une casserole de beurre ou d’huile, elle se réhydratera toute seule. Mais si tu la fumes, l’herbe ultra-sèche peut être une expérience assez déplaisante.

Donc, avant de la mettre un peu dépité dans ton vapo, ta pipe ou ton joint, essaye les conseils que nous avons compilé pour réhydrater Marie-Jeanne !

1. La pelure d’orange ou de citron

Voici l’un des moyens les plus populaires de ramener un peu d’humidité dans l’herbe. La méthode de la pelure marche aussi bien avec celle d’orange que celle de citron chaux, puisqu’elle repose dans les deux cas sur les mêmes principes et vise le même effet.

Il s’agit essentiellement de transférer une partie de l’humidité contenue dans la pelure vers tes bourgeons séchés. En fait, c’est le même principe dans toutes les suggestions de cet article.

Pour ce faire, il faut donc d’abord peler. Pas besoin d’utiliser l’ensemble du fruit, la moitié fera l’affaire. Enlève avec soin toute la partie comestible, car cela pourrait simplement faire tremper l’herbe dans du jus, et là l’échec est garanti.

Mets la pelure dans un pot avec tes bourgeons et ferme-le. Rouvre le pot quelques heures. Si la weed ne s’est pas assez réhydratée à ton goût, referme et répète l’opération. Ne la laisse quand même pas trop longtemps dans le pot, pour éviter que la weed moisisse !

Les bourgeons, une fois réhydratés, auront un léger goût de citron ou d’orange. Tu peux utiliser cette méthode avec n’importe quelle variété, mais c’est idéal avec celles qui ont déjà des notes d’agrumes, comme la Trainwreck, la Hawaii Maui Waui et la Swiss Miss !

2. La pelure de banane

5 façon de réhydrater la weed - WeedSeedShop

Bien que cette méthode puisse être classée dans la même catégorie que la précédente, elle est légèrement différente. Les peaux de banane contiennent plus d’humidité que les citrons ou les oranges, il faut donc être très prudent. Vérifie le pot après une heure, puis à intervalles réguliers de 15 minutes.

Tes bourgeons auront certainement un goût prononcé de bananes après avoir traîné dans un bocal avec des pelures de bananes. Miam !

3. Les bourgeons frais

Les bourgeons fraîchement récoltés contiennent beaucoup d’humidité. Si tu es en train de faire pousser des plantes qui pourraient bénéficier d’une petite taille, tu peux mettre quelques bourgeons frais dans un pot avec ceux qui sont trop secs.

Les mêmes règles valent pour cette méthode. Vérifie régulièrement pour éviter que les bourgeons desséchés ne s’humidifient pas trop dans le processus de réhydratation, bien qu’il prenne un peu plus de temps dans ce cas qu’avec les pelures de fruits. Vérifie l’état des bourgeons toutes les trois heures, et quand ils ont pris assez d’humidité, enlève ceux qui sont frais.

Avec cette méthode tu ne risques pas de changer le goût de ta weed. Certains fumeurs la choisissent justement pour éviter cet effet secondaire peut-être indésirable.

4. Les boules de coton ou le sopalin

Ces méthodes sont pour les cas où une réhydratation intense est nécessaire, soit parce que tu as beaucoup de bourgeons à ressusciter, soit parce qu’ils ont été réduits à l’état de chips. Pour cette méthode, tu auras besoin de quelques boules de coton ou de sopalin, et d’un sac en plastique.

Il faut d’abord tremper les boules de coton ou le sopalin dans de l’eau et ensuite les mettre dans le sac en plastique. Perce des trous dans le sac pour permettre à une partie de l’humidité de s’échapper. Ensuite, mets le sac dans un pot scellé avec votre herbe. De toute évidence, plus tu utilises du matériau trempé, plus l’humidité ressortira dans ton herbe.

Secoue le pot de temps en temps pour que l’humidité se répande uniformément. En général, cela prend 2 à 3 heures. Sois très attentif – c’est de l’eau pure qui s’échappe de ce coton ou de ce papier trempé.

5. La méthode hammam

Là aussi, c’est pour une hydratation sérieuse. Le pot chaud nécessite des mesures de sécurité, parce que tu dois utiliser la vapeur. Tu auras également besoin d’un t-shirt le plus épais dont tu disposes, que tu ne porteras plus jamais après (pour des raisons qui deviendront évidentes dans une minute) alors assure-toi de pouvoir t’en séparer.

Mets une casserole remplie d’eau sur le poêle et porte-la à ébullition. Enveloppe tes bourgeons dans le t-shirt pour créer une sorte de “sac” et maintiens-le bien au-dessus de la vapeur. C’est là que la sécurité est importante ! Attention à ne pas te brûler les mains sur la vapeur, qui va passer à travers le tissu et dans tes bourgeons. Et essaie bien sûr de ne pas faire tomber le truc dans l’eau !

Vérifie souvent l’état des bourgeons pour t’assurer de ne pas en faire trop !

Comment faire en sorte que la weed ne se dessèche pas

5 façon de réhydrater la weed - WeedSeedShop

Dans l’idéal, il faudrait ne pas avoir utiliser les méthodes énumérées ci-dessus, si tu prends soin de tes bourgeons. L’erreur est humaine, mais voici quelques conseils pour t’assurer que tes bourgeons ne deviennent pas trop secs.

Évite le papier et le plastique : tu ne devrais conserver ta weed dans du papier ou du plastique que pendant quelques jours au maximum. Encore mieux, ne te sers de ces matériaux que pour du matos à fumer le jour même. Cela t’évitera bien des déconvenues !

Des bocaux en verre pour le curing : le verre est sans aucun doute le meilleur matériau que tu puisses utiliser pour curer ton herbe. Elle restera longtemps en bon état dans des bocaux en verre – des années dans certains cas ! Bien sécher la weed, c’est s’assurer qu’elle ne sèche pas trop ! Privilégie toujours le verre pour cela.

On espère que ces méthodes seront utiles, et surtout que tu ne feras pas moisir ta weed en t’y livrant !

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

  • Author_profiles-WSS-Sera Jane Ghaly

    Sera Jane Ghaly

    Si je devais me décrire en quelques mots, je dirais que je suis une nomade assoiffée d’aventure. Née à Melbourne en Australie, j’ai vécu de nombreuses renaissances aux quatre coins du monde. Je suis positivement obsédée par les mots et les langues, et je m’en sers pour naviguer au travers des multiples dimensions de l’expérience humaine. Mon intérêt pour le cannabis a commencé aux États-Unis, et depuis je parcours le monde avec l’herbe comme boussole et source d’inspiration. La douce Marie-Jeanne m’a conduite de cérémonies shamaniques dans la forêt amazonienne en rituels enfumés avec des Babas en Inde. Je rêve de fumer un joint avec le podcasteur américain Joe Rogan !
    En savoir plus
Retour haut de page